SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Le meurtre du chef des services de renseignement des Gardiens de la révolution iraniens à Kermanshah

Le chef des services de renseignement des gardiens de la révolution iraniens, le colonel Nader Bayrami, a été tué dans la soirée du (vendredi 18-11-2022) dans la ville de Sahna (Sahneh) dans la province de Kermanshah, selon ce qu’a annoncé l’agence de presse iranienne.

Le chef de la ville de Sahna, Hanbakhsh Zanganeh Tabar, a déclaré qu’un certain nombre « d’émeutiers et de voyous » ont attaqué les forces de sécurité avec des armes blanches, ce qui a conduit à la mort du colonel Bayrami.

Tabar a confirmé que les services de sécurité ont pu arrêter les personnes impliquées dans le meurtre de Bayrami immédiatement après son assassinat.

Alors que les manifestations en Iran entrent dans leur troisième mois, Iran International a révélé un document dans lequel un commandant supérieur de l’armée iranienne demande des rapports quotidiens sur l’arrestation de tout membre des forces armées ou de leur famille pendant les manifestations, ce qui explique l’inquiétude au sein de l’establishment militaire concernant la défection de membres de l’armée et leur participation aux manifestations.

Dans le même temps, les médias officiels iraniens ont rapporté que neuf membres des forces de sécurité, du Bassidj et des gardes-frontières ont été tués dans des affrontements, des fusillades et des attaques à l’arme blanche, jeudi, dans plusieurs villes où se déroulent des manifestations contre le régime.

Dans ce contexte, des informations en provenance d’Iran, vendredi, indiquent que les autorités ont coupé le service Internet ou en ont gravement entravé l’accès dans plusieurs villes, selon ce qui a été rapporté par le site Internet « Iran International ».

Cette situation survient alors qu’en Iran, des manifestants ont scandé aujourd’hui des slogans dénonçant le régime lors des funérailles d’un garçon dont la famille dit qu’il a été tué par les forces de sécurité.

Des centaines de personnes sont descendues dans les rues de la ville d’Iza, dans le sud-ouest de l’Iran, lors des funérailles de Kian Pervalak, âgé d’environ 10 ans, selon un enregistrement vidéo publié par l’Organisation des droits de l’homme en Iran, basée en Norvège, et l’Observatoire « 1500 tasvir ».

    la source :
  • alarabiya