SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Le ministère britannique de la Défense révèle les objectifs des forces russes dans l’est de l’Ukraine

Alors que la guerre russe contre l’Ukraine se poursuit pour le 43e jour, le ministère russe de la Défense a annoncé, jeudi, son contrôle sur toute la région de Sladko à Donetsk. Il a signalé le bombardement de 4 bases de stockage de carburant à Kharkiv, Mykolaiv, Zaporizhzhia et Chuguev, et la chute de 6 drones.

Jeudi, le porte-parole militaire des séparatistes de Donetsk, Eduard Basurin, a annoncé que les principales batailles dans la partie centrale de la ville ukrainienne de Mariupol étaient terminées, selon l’agence de presse russe « Sputnik ».

Le porte-parole n’a pas donné plus de détails sur les batailles.

À son tour, le ministère britannique de la Défense a déclaré aujourd’hui, jeudi, que les frappes d’artillerie et aériennes russes se poursuivent toujours le long de la ligne de contact dans la région du Donbass, dans l’est de l’Ukraine.

Le ministère a indiqué via Twitter que l’objectif principal des forces russes est de terminer l’offensive dans l’est de l’Ukraine, ajoutant que les forces sont susceptibles de faire face à des problèmes moraux et à une pénurie de fournitures et de personnel.

Le ministère britannique a estimé que les frappes russes contre des cibles d’infrastructure visaient probablement à affaiblir les capacités de l’armée ukrainienne et à accroître la pression sur le gouvernement.

Cela intervient alors que les autorités de la région de l’est de l’Ukraine évacuent la population civile.

« Nous avons réussi à évacuer plus de 1200 personnes », a déclaré Sergey Gaidai, gouverneur de la région de Lougansk (dans l’est de l’Ukraine), qui est toujours sous contrôle ukrainien.

Il a expliqué que les évacuations se déroulent dans des conditions très difficiles en raison des bombardements intenses lancés par les forces russes.

« Je demande aux gens d’évacuer la région. S’il vous plaît, partez tant qu’il est encore temps », a-t-il ajouté dans une interview à la télévision ukrainienne.

Les autorités ukrainiennes de l’est du pays craignent que la situation ne se transforme en ce qu’elle est à Mariupol, dans le sud du pays, où des milliers de personnes sont toujours bloquées dans cette ville assiégée, bombardée depuis des semaines et vivant dans un véritable enfer.

Un convoi de 7 bus et d’une quarantaine de véhicules privés, sous la protection du Comité international de la Croix-Rouge, est arrivé mercredi à Zaporizhzhia (sud de l’Ukraine), en provenance du sud-est de l’Ukraine, a indiqué un journaliste à l’AFP.

« Les personnes qui se trouvaient dans le convoi ont réussi à s’échapper de Mariupol », a précisé le Comité international de la Croix-Rouge.