SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 21 October 2021, Thursday |

Le ministère éthiopien des Affaires étrangères refuse l’intervention de la Ligue arabe dans la question du barrage Al-nahda

L’Éthiopie est déçue que la Ligue arabe s’adresse aux Nations Unies sur « une question qui ne relève pas de sa compétence », a déclaré le ministre éthiopien des Affaires étrangères, Demiki Mikonen, devant le Conseil de sécurité.

« Le vice-Premier ministre éthiopien et ministre des Affaires étrangères Demik Mkonen a envoyé une lettre au président du Conseil de sécurité lundi 5 juillet) indiquant que son pays était déçu par la Ligue arabe pour s’être adressé aux Nations Unies sur une question qui ne relève pas de sa compétence », a déclaré le ministère dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

« La Ligue des États arabes jouit d’une bonne réputation pour son soutien inconditionnel à toute revendication faite par l’Égypte sur la question du Nil. L’approche de la ligue menace de saper les relations amicales et de coopération entre l’Union africaine et la Ligue arabe, où les négociations trilatérales sur le barrage de la Renaissance sont sous les auspices de l’Union africaine », on peut la lire dans la lettre.

La déclaration indique que l’Union africaine, en tant qu’organisation conjointe de l’Éthiopie, de l’Égypte et du Soudan, fournit (le trio) une plate-forme de négociation et un résultat satisfaisant pour tous guidés par la conviction de trouver des « solutions africaines aux défis de l’Afrique ».

La lettre indiquait également que l’Éthiopie participait de bonne foi aux négociations tripartites et maintenait son engagement maximal en faveur du succès du processus dirigé par l’Union africaine, et appelait les deux pays situés sur les rives du Nil à poursuivre les négociations en cours menées par l’Union africaine.

L’Éthiopie réitère également son appel à la communauté internationale pour qu’elle encourage l’Égypte et le Soudan à respecter les principes du droit international relatifs à l’utilisation des ressources en eau transfrontières.

    la source :
  • RT