SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 October 2021, Wednesday |

Le ministre afghan de la Défense met en garde contre la participation de corrompus et d’idiots dans les rangs des combattants talibans

Le ministre afghan de la Défense au sein du gouvernement formé par les talibans, le mollah Muhammad Yaqoub, fils du mollah Omar, a averti que les méchants, les corrompus et les imbéciles, afin d’atteindre leurs objectifs, tentent de rejoindre nos rangs et de diffamer nos dirigeants, les personnes de haut rang doivent accorder une attention particulière à cette question.

Et le mollah Yaqoub a ajouté dans un message audio aux membres des talibans, publié par Reuters : « Nous avons remarqué que certains des dirigeants de notre unité ou de ses membres, afin d’étendre leur unité ou leur groupe, ont permis à des membres d’anciennes milices locales et d’autres groupes de rejoindre les unités talibanes. C’est une trahison du djihad et une trahison de notre religion, et aussi une trahison de nos dirigeants. »

Il a ajouté : « Nous vous ordonnons de les retirer de vos rangs, sinon des mesures strictes seront prises contre vous. Nous ne voulons pas de telles personnes dans nos rangs. »

Puis, il a ajouté que toutes les unités de talibans seront soumises à des fouilles, et que si ces personnes sont trouvées dans ces unités, les commandants ne doivent « se plaindre de ce que nous allons faire d’eux ou de la manière dont nous allons les traiter. »

De plus, il a déclaré : « Des personnes ont récemment été tuées de manière arbitraire dans différentes régions du pays. Une amnistie générale a été annoncée par l’Émirat islamique pour ceux qui se sont opposés à nous, y compris ces malfaiteurs. Une fois qu’une amnistie générale a été annoncée, il n’est pas permis de la violer ou de chercher à se venger. Si quelqu’un a un problème avec une autre personne, il peut porter l’affaire devant un tribunal et c’est le tribunal qui décidera. »

Il a ajouté que les meurtres arbitraires « sont contraires à la politique de l’émirat et lui porteront un grand préjudice », critiquant le comportement de certains combattants des Talibans, et répétant que de tels actes ne seront pas tolérés.

Et il a ajouté : « Les combattants ne sont pas au-dessus de la loi, nous avons reçu des plaintes selon lesquelles nos moudjahidines, dans certaines régions, ne se comportent pas d’une manière appropriée aux moudjahidines. Par exemple, ils ne respectent pas le code de la route et ils ne respectent pas le public. »

Enfin, il a conclu : « Nous devons être très prudents. Nous ne voulons pas perdre ce que nous avons gagné à travers de nombreuses difficultés. »