SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Le ministre de la Sécurité publique a survécu à une tentative d’assassinat au Tchad

Jeudi soir, le site francophone Chadinfo rapportait que le ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration, Suleiman Abaker Adam, avait survécu à une tentative d’assassinat contre lui par un militaire.

Le site internet tchadien rapporte qu’un des militaires a tenté dans un champ non loin de l’aéroport de N’Djamena d’assassiner le ministre en lui tirant dessus, et heureusement il ne l’a pas touché.

Il a déclaré que l’agresseur n’avait pas été arrêté car ses parents le protégeaient et qu’il avait réussi à échapper à la police.

Il est à noter que plusieurs factions armées s’opposent au régime de N’Djamena, dont la plus dangereuse est le « Front pour la rotation et l’entente », dont les forces sont en Libye près de la frontière avec le pays.

Ces forces se sont affrontées plus d’une fois avec l’armée régulière au Tchad, notamment en 2008, lorsque des chars de l’opposition ont atteint le palais présidentiel avant que les forces françaises n’interviennent et ne battent les rebelles et ne dispersent leur pouvoir.

La deuxième fois, en 2019, lorsque l’opposition a pénétré la frontière nord du pays et s’est approchée de la capitale, N’Djamena. Là, la France est également intervenue et a bombardé ces forces rebelles à travers ses avions de combat pendant trois jours consécutifs et a détruit l’ensemble de ses forces militaires, pour sauver le président de l’époque, feu Idriss Deby.

Le conflit ne s’est pas arrêté depuis son début en 2008, mais il est revenu fortement sur le devant de la scène après l’assassinat du président Deby le 11 avril 2021, lors de sa visite aux forces armées sur le front de la lutte rebelle, stationnées dans des zones à l’intérieur et près de la frontière tchadienne avec la Libye dans le nord du pays.