SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

« Le ministre de l’énergie est un traître » … Manifestations en Iran en raison de la coupure de l’eau

Après un calme relatif contre les problèmes d’interruption de l’eau et les politiques de sa distribution, la province d’Ispahan, dans le centre de l’Iran, a été témoin de manifestations populaires massives organisées par les agriculteurs, en raison de la coupure de l’approvisionnement en eau de leurs fermes dans la province, au milieu de chants contre le ministre de l’Énergie Ali Akbar Mehrabian.

Et des vidéos publiées par les médias iraniens, hier, mercredi, ont montré des centaines d’agriculteurs dans une marche de protestation contre le ministre de l’Énergie Mehrabian.

De même, des agriculteurs se sont rassemblés devant la rivière Zâyandeh-Roud, scandant des slogans contre le ministre, le décrivant comme un « traître qui a fui ses responsabilités. »

La négligence du gouvernement

En outre, les manifestants ont scandé des slogans contre la négligence des autorités gouvernementales face aux problèmes liés à la distribution de l’eau, et l’absence de mesures appropriées pour empêcher l’assèchement de la rivière Zâyandeh-Roud.

Les agriculteurs marchaient et se rassemblaient depuis 3 jours pour protester contre la coupure de leur approvisionnement en eau.

Des tentes pour protester

Dans le même contexte, certains des agriculteurs protestataires ont installé des tentes pour qu’ils puissent dormir devant la rivière Zâyandeh-Roud dans la province d’Ispahan, pour demander de l’eau, selon l’agence de presse iranienne, Khabar Online.

Il convient de noter que plusieurs villes iraniennes ont connu des manifestations similaires contre la pénurie d’eau en juillet dernier, lorsque des milliers de forces spéciales et d’unités de sécurité ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les protestations.

En outre, Ahvas a été le théâtre de vastes manifestations depuis le 15 juillet et, sur une période de deux semaines, au moins neuf manifestants ont été tués et des centaines ont été arrêtés par les forces de sécurité iraniennes, selon les organisations internationales de défense des droits de l’homme.

    la source :
  • alarabiya