SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 October 2021, Tuesday |

Le ministre égyptien de l’Irrigation : Le barrage de la Renaissance présente de « sérieuses lacunes »

Aujourd’hui, samedi, le ministre égyptien des ressources hydrauliques et de l’irrigation, Mohamed Abdel-Aty, a indiqué lors d’une conférence de presse, après une session du Conseil de sécurité sur le barrage de la Renaissance, que « l’État égyptien travaille avec tous ses organes 24 heures sur 24, et prendra la décision au moment qui lui conviendra », exigeant qu’ « il n’y ait aucune affaire. Rush ou pression, parce qu’il n’y aura pas de décision sauf dans l’intérêt de l’État égyptien, comme il l’a dit. »

Le ministre Abdel-Aty a déclaré que le barrage de la Renaissance éthiopienne présente de « graves lacunes », dont certaines ont été annoncées et d’autres non.

Il a souligné que « l’Égypte ne permettra pas qu’une crise de l’eau se produise, et aucun Égyptien ne sera affecté par une quelconque crise de l’eau, et c’est un message adressé à tous », appelant « chacun à être assuré de la disponibilité de l’État à faire face à tous les scénarios. »

Il a souligné que « le problème de l’Égypte avec le barrage de la Renaissance n’est pas le barrage lui-même, mais sa taille », notant que son pays « a confiance en lui-même, alors qu’il y a ceux qui ont peur de signer un accord et n’ont ni vision ni volonté politique de parvenir à un accord », faisant référence à l’Éthiopie.

Jeudi, le Conseil de sécurité a tenu une session pour discuter du conflit entre les trois pays (Égypte, Soudan et Éthiopie), à cause du barrage de la Renaissance et de l’incapacité à trouver un accord.

Le ministre égyptien des affaires étrangères, Sameh Shoukry, a souligné que si l’Éthiopie insiste sur sa position concernant le barrage de la Renaissance, « l’Égypte n’aura d’autre choix que de préserver son droit de rester. »

    la source :
  • Erem news