SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 23 October 2021, Saturday |

Le ministre égyptien du Waqfs lance des avertissements sur les prières de l’Aïd

Le ministre égyptien du Waqfs, Mohammed Mukhtar Juma, a annoncé que les mosquées assisteraient aux prières de l’Aïd al-Adha en 2021, soulignant que les prières ne seront autorisées que dans les grandes mosquées, a rapporté le journal al-Watan.

Le ministre égyptien du Waqfs a mis en garde contre l’ouverture des coins et des prières pour les femmes.

Dans un communiqué publié mercredi, le ministère des Dotations a souligné la nécessité de respecter 15 conditions pour l’ouverture des mosquées et l’exécution des prières, y compris les prières de l’Aïd al-Adha 2021, dont la première est le port obligatoire des masques pour les fidèles et les travailleurs.

Le ministère a appelé les fidèles à prendre en compte les distances d’espacement social et à continuer à fermer les toilettes.

Le Ministère a confirmé que les sanctuaires n’étaient pas ouverts, qu’aucune cérémonie sociale n’était autorisée pour les mosquées que les prières funéraires continuaient d’être limitées à des espaces ouverts autres que les heures de prière officielles et qu’aucune table de petit-déjeuner, que ce soit dans les mosquées,ou les places ne serait autorisée.

Le Ministère a autorisé la tenue de prières, en tenant compte de l’atténuation, d’une demi-heure au plus, sans leçons ni plaidoyer.

En ce qui concerne les prières des femmes dans les grandes mosquées et l’université, il n’y a rien de mal à les ouvrir sous la supervision d’un prédicateur ou d’un superviseur accrédité par la direction de la mosquée, en tenant compte des contrôles de précaution, en n’autorisant pas du tout les enfants ou toute nourriture ou boisson de quelque nature que ce soit, et en ne donnant aucune leçon ou pensée, tandis que l’ouverture de toutes les prières doit fournir aux prédicateurs supervisant tout au long de toutes les prières un pré-calendrier approuvé par le chef du secteur religieux. Prière, sermon du vendredi pas plus de 10 minutes.

Le ministère a expliqué la poursuite de l’ouverture des mosquées 10 minutes avant la prière et leur fermeture après la prière, et la poursuite des activités de plaidoyer des leçons, des caravanes, des sermons, etc., et l’accent mis sur tous les travailleurs du waqf en appliquant les contrôles de manière décisive et ferme, et que toutes les directions doivent soumettre un mémorandum au chef du secteur religieux pour fermer rapidement toute mosquée ou chapelle pour femmes qui ne respecte pas ces procédures, et n’ouvre aucune mosquée fermée définitivement, sauf après l’approbation écrite du chef du secteur religieux.