SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Le ministre iranien des Affaires étrangères évoque une prochaine rencontre avec son homologue saoudien

Le ministre iranien des Affaires étrangères a évoqué les derniers développements des relations avec l’Arabie saoudite, et devrait rencontrer son homologue saoudien, le prince Faisal bin Farhan, dans un pays tiers.

Hussein Amir Abdollahian a ajouté, dans une allocution prononcée lors de sa participation au Forum économique mondial, « Davos »,: « Nous avons toujours laissé la porte ouverte à Riyad pour l’utiliser chaque fois qu’il veut rétablir des relations normales, et Téhéran n’a pas complètement coupé les relations diplomatiques avec Riyad. »

Il a poursuivi dans son discours, qui a été suivi par « Al-Ain News »: « Nous avons bien avancé dans les récentes négociations à Bagdad, et nous avons convenu de nous rencontrer dans un proche avenir au niveau des responsables du ministère des Affaires étrangères ou des ministres des Affaires étrangères dans un pays tiers ou à un endroit convenu, et les progrès ont été faibles mais bons ».

Il a expliqué : « Si l’Arabie saoudite agit plus rapidement, les relations entre les deux pays reviendront à la normale, et l’Iran et l’Arabie saoudite sont deux grands pays influents dans la région », ajoutant : « Téhéran n’a pas complètement rompu ses relations diplomatiques. avec Riyad. »

Depuis avril de l’année dernière, Téhéran et Riyad se sont engagés dans des négociations directes sous les auspices du gouvernement irakien à Bagdad, et ces négociations ont fait quelques progrès, mais ils n’ont pas encore abouti à une décision sur la réouverture des ambassades entre les deux pays.

Il y a deux jours, le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan bin Abdullah, a déclaré que « certains progrès ont été réalisés avec l’Iran, mais pas suffisamment », ajoutant : « Nos mains sont tendues vers l’Iran ».

La crise de l’accord nucléaire

Outre le dossier des relations avec l’Arabie saoudite, le ministre iranien des Affaires étrangères a abordé la crise de la relance de l’accord nucléaire avec l’Occident dans son discours au forum « Davos », appelant l’administration du président américain Joe Biden à arrêter la politique de pression contre l’Iran.

« Nous sommes sérieux quant à la conclusion d’un accord nucléaire solide et durable, et nous gardons les portes de la diplomatie ouvertes », a-t-il ajouté.

Il a ajouté : « L’Iran a récemment lancé une nouvelle initiative pour relancer l’accord nucléaire, et Biden doit mettre fin à la politique de pression maximale ».

Mais il est revenu et a déclaré : « Nous n’avons pas encore atteint un point où nous pouvons faire confiance à la partie américaine et nous ne sommes pas convaincus que son comportement ait changé ».

Il a poursuivi: « Téhéran n’a pas trouvé de différence entre les administrations Biden et (l’ancien président Donald) Trump, et la politique de pression maximale est toujours en place ».

    la source :
  • Reuters