SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Le ministre iranien des Affaires étrangères : les pourparlers gelés sur l’accord nucléaire vont reprendre « très bientôt »

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdullahian, a annoncé vendredi que les pourparlers gelés sur l’accord sur le nucléaire iranien allaient reprendre « très bientôt », mais a accusé les États-Unis d’envoyer des « messages contradictoires » sur la relance de l’accord.

Les pourparlers, parrainés par les Européens, visent à ramener les États-Unis dans l’accord de 2015 dont l’ancien président Donald Trump s’est retiré, et à pousser également l’Iran à revenir à un respect total de l’accord.

« Nous sommes en train d’examiner les dossiers des négociations de Vienne, et les négociations de l’Iran avec les pays du groupe 4+1 reprendront très bientôt », a déclaré Amir Abdullahian aux journalistes à New York, faisant référence à la Grande-Bretagne, la France, la Russie, la Chine et l’Allemagne.

« Nous assistons à un type de négociation constructif qui conduira à des résultats tangibles et vérifiables dans la politique étrangère du nouveau gouvernement iranien », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse en marge de l’Assemblée générale des Nations unies.

Interrogé sur ce qu’Amir Abdullahian entendait exactement lorsqu’il a déclaré que les pourparlers reprendraient « très bientôt », un haut fonctionnaire iranien, qui a demandé à ne pas être identifié, a répondu que « cela pourrait signifier dans quelques jours ou quelques semaines. »

Et il a ajouté : « Dès que nous aurons terminé le processus d’examen, et sans aucune perte de temps, nous retournerons à la table des négociations. »

Les pays européens cherchent à relancer l’accord, dont Trump a annoncé le retrait de Washington en 2018. L’ancien président américain a réimposé à l’Iran des sanctions que les États-Unis avaient levées dans le cadre de l’accord.

En retour, l’Iran a depuis reculé sur nombre de ses engagements stipulés.

Pour sa part, le président américain Joe Biden a souligné son désir de revenir à l’accord, mais son administration a exprimé son impatience face à l’impasse dans laquelle se trouvent les pourparlers.

Amir Abdullahian a déclaré : « Nous recevons des messages diplomatiques contradictoires de la part de la Maison Blanche ». Il a ajouté : « Ces derniers mois, nous n’avons pas vu un seul pas positif, de la part de l’administration américaine. »