SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Le ministre jordanien de l’Énergie révèle le calendrier et la quantité d’électricité jordanienne au Liban

La ministre jordanienne de l’énergie et des ressources minérales, Hala Zenati, a assuré que les entretiens tenus par le roi de Jordanie aux États-Unis portaient sur les moyens de faciliter les mesures nécessaires pour aider le Liban dans le domaine de l’énergie, et l’une de ces mesures est liée à la loi César.

Elle a déclaré dans une interview télévisée: « Il y a des entreprises qui exporteront du gaz et des entreprises qui transporteront du gaz ainsi que de l’électricité, et toutes les mesures nécessaires doivent être prises pour les exempter de toute conséquence de la loi de César. »

En réponse à une question sur le retour que la Syrie recevra pour faire passer de l’énergie à travers son territoire, le ministre Zenati a précisé que la question n’a pas encore été résolue, mais qu’il s’agit très probablement de gaz ou d’électricité et non d’un retour financier.

Concernant la quantité d’électricité que la Jordanie peut fournir au Liban, le ministre a déclaré: « De 200 à 250 mégawatts est le maximum que la Jordanie peut fournir au Liban en énergie électrique.  »

Elle a ajouté: « La date à laquelle le Liban peut obtenir cette quantité peut être dans les 4 mois, mais elle a précisé que cette question est déterminée par la partie syrienne, que la réparation du réseau dans le sud de la Syrie peut prendre entre 4 et 6 mois. »

Elle a souligné que la Jordanie est en mesure de fournir au Liban une plus grande quantité, mais la capacité du réseau libanais à absorber l’énergie exportée du côté syrien est de 200 à 250 mégawatts, et l’expansion de ce réseau nécessite des efforts, du temps et du financement.

Sur la façon dont le Liban paie le prix de l’énergie à la Jordanie, le ministre jordanien a précisé qu’il n’y a pas encore d’accord sur la question des prix, et ce sont des accords entre entreprises, que ce soit l’entreprise qui achètera au Liban ou la Compagnie nationale d’électricité en Jordanie. , et ces accords viendront plus tard.

Soulignant qu’entre le gaz égyptien qui atteindra la station de Deir Ammar et la quantité d’énergie qui atteindra de la Jordanie au Liban, il fournira 700 mégawatts au Liban, ce qui représente un bon pourcentage de ses besoins.

Le ministre a expliqué que la Banque mondiale est entrée avec la partie libanaise pour financer l’achat d’énergie, qu’il s’agisse de gaz d’Egypte ou d’électricité de Jordanie.

Quant à la réhabilitation du gazoduc arabe ou à la réhabilitation des réseaux, chaque pays supporte les coûts de réparation du réseau sur son territoire, et le coût côté syrien sera également côté syrien.

Concernant l’approvisionnement du Liban en gaz égyptien, Zenati a déclaré : « Le gaz qui atteindra la station de Deir Ammar et remplacera ainsi la conduite de carburant par du gaz naturel, permettra au Liban d’économiser annuellement entre 100 millions et 120 millions de dollars.

Elle a indiqué que la prochaine date de la réunion du quatuor sera dans trois ou quatre semaines.