SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Le ministre saoudien des Affaires étrangères: La position dure de l’Iran à Vienne est préoccupante

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, a affirmé que les négociations de Vienne ne conduisent actuellement pas à l’optimisme, notant qu’il semble y avoir une « position iranienne dure » qui a inversé ce qui avait été convenu lors des cycles précédents.

« Nous voulons un accord nucléaire long et global avec l’Iran, et nous espérons que les négociations aboutiront », a-t-il ajouté en marge de la conférence de presse de lecture du communiqué final du 42e sommet du Golfe, qui s’est tenu aujourd’hui à Riyadh.

« Nous voulons avoir une relation normale avec l’Iran, et cela en dépend », a-t-il ajouté.

Il a également souligné que la position « dure » de l’Iran dans les négociations de Vienne était préoccupante.

« Procrastination iranienne »

Le ministre saoudien des Affaires étrangères a déclaré que « les pays du CCG assurent le suivi des pourparlers (sur le nucléaire iranien) à Vienne et nous avons exprimé notre position en étant présents aux négociations, car c’est le plus correct ».

Il a également expliqué que « les nouvelles indiquent jusqu’à présent qu’il y a un certain blocage dans les pourparlers sur le nucléaire iranien ».

Le 42e Sommet du Golfe, qui a débuté ce mardi au palais de Diriyah, au nord de Riyad, était présidé par le Royaume d’Arabie saoudite.

En présence des dirigeants des six pays du Conseil de coopération du Golfe ou de leurs représentants, pour discuter du renforcement de la coopération conjointe, des défis à relever et de l’avenir.