SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 October 2021, Sunday |

Le ministre saoudien des Affaires étrangères : Le « Hezbollah » est une cause majeure des problèmes du Liban

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, a affirmé, mercredi, que l’octroi d’une aide au gouvernement libanais est subordonné à la mise en œuvre de réformes sérieuses et à la garantie que l’aide parvienne à ses bénéficiaires, et a souligné que l’imposition par le Hezbollah de son hégémonie sur l’État est la principale cause des problèmes du Liban.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères a déclaré dans un discours prononcé à la tête de la délégation du Royaume participant à la Conférence internationale de soutien au Liban que l’insistance du Hezbollah à « imposer son hégémonie sur l’État libanais est la principale cause des problèmes du Liban », selon des propos rapportés par la page officielle du ministère des Affaires étrangères sur Twitter.

Le Prince Faisal bin Farhan a ajouté que les politiciens libanais de tous bords doivent faire face au comportement du Hezbollah afin de réaliser les aspirations du peuple libanais à combattre la corruption et à mettre en œuvre les réformes souhaitées.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères a souligné que toute aide apportée au « gouvernement libanais actuel ou futur dépend de l’engagement de réformes sérieuses et tangibles, tout en veillant à ce que l’aide parvienne à ses bénéficiaires et en évitant tout mécanisme qui permettrait aux corrompus de contrôler le destin du Liban », a-t-il déclaré.

Le Prince Faisal bin Farhan a déclaré : « Nous sommes préoccupés par le fait que les enquêtes sur l’explosion du port de Beyrouth n’ont pas encore donné de résultats tangibles. » Il a apprécié les efforts de la France et de la communauté internationale, soulignant la nécessité de véritables réformes qui traduisent ces efforts dans la réalité.

Il est à noter que les Libanais commémorent aujourd’hui le premier anniversaire de l’explosion du port de Beyrouth, qui a fait plus de 200 morts et des milliers de blessés parmi les habitants de la capitale, Beyrouth.