SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

Le ministre yéménite des Affaires étrangères: Marib « ne tombera pas »

Le ministre yéménite des Affaires étrangères, Ahmad Awad bin Moubarak, s’est dit confiant dimanche que la ville stratégique de Marib, dernier bastion du gouvernement internationalement reconnu dans le nord du pays, resterait sous son contrôle, citant les « progrès » réalisés par l’armée yéménite.

Il a déclaré « Marib est aujourd’hui le barrage imprenable pour le Yémen », a déclaré le ministre yéménite des Affaires étrangères lors du forum de dialogue de Manama à Bahreïn. C’est devenu l’une des priorités stratégiques du régime iranien et de ses outils dans la région. »

« La chute de Marib représentera non seulement la création d’une terrible situation humanitaire, mais marquera également la fin du processus politique et de la paix au Yémen, ainsi que les efforts visant à rétablir la sécurité et la stabilité ».

« Je pense qu’ils (les rebelles) ont encore des illusions, ils pensent qu’ils peuvent réaliser plus de progrès militaires ou de victoires sur le terrain, et cela changera les faits sur le terrain », a déclaré Ben Moubarak aux journalistes en marge du forum.

« Maintenant, tout leur pouvoir vise Marib depuis février dernier. Nous sommes très confiants que la chute de Marib n’aura pas lieu. »

En février, les rebelles houthis ont intensifié leurs opérations militaires pour prendre le contrôle de Marib, dont la chute pourrait changer le cours de la guerre.

Le contrôle de la région riche en pétrole renforcerait la position de négociation des Houthis dans les pourparlers de paix.

Ce mois-ci, les Houthis ont pris le contrôle de villages et de directions dans de vastes zones au sud de la ville côtière de Hodeidah, qui a été couverte par un cessez-le-feu de 2018, le lendemain du retrait soudain des forces loyalistes.

La ville de Hodeidah, un port qui a été une bouée de sauvetage pour des millions de personnes, est sous contrôle houthi depuis des années, mais les forces gouvernementales ont été déployées dans ses environs depuis le sud et une partie de l’est jusqu’à ce qu’elle se soit retirée sur des dizaines de kilomètres.

« Les forces gouvernementales ont été redéployées ce mois-ci de la province de Hodeidah, dans l’ouest du Yémen, pour renforcer les combats autour de Marib et d’autres zones », a déclaré ben Moubarak.

Il a ajouté « Après le redéploiement des troupes, nous avons commencé à faire des progrès militaires » aux journalistes, ajoutant: « Je pense que le peuple yéménite est fatigué et que tout le monde appelle à la paix ».

    la source :
  • AFP