SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 February 2023, Saturday |

Le New York Times : Les États-Unis ont envoyé en Ukraine des munitions stockées en Israël

Le New York Times a rapporté mercredi que les États-Unis ont envoyé un stock de munitions qui avait été entreposé en Israël pour que l’Ukraine l’utilise dans sa guerre contre la Russie, précisant que la décision a été prise l’année dernière.

Un responsable israélien a confirmé à Reuters l’authenticité de cette information, précisant que le Premier ministre de l’époque, Yair Lapid, avait donné son accord, bien que les États-Unis n’aient pas eu besoin de cette approbation formelle.

Pendant des décennies, le Pentagone a stocké des munitions en Israël pour un réapprovisionnement d’urgence en cas de guerre, ou pour les livrer à d’autres alliés des États-Unis.

Selon le New York Times, les munitions américaines transférées d’Israël à l’Ukraine sont environ 300 000 obus d’artillerie de calibre 155 mm, un type que Kiev utilise très fréquemment.

En réponse à une question sur ce rapport, le porte-parole des Forces de défense israéliennes a déclaré : « Le matériel américain qui était stocké en Israël a été transféré aux forces armées américaines il y a plusieurs semaines, à leur demande. »

Si les transferts ont lieu, ou auront lieu, sous le Premier ministre israélien conservateur Benjamin Netanyahu, qui a repris ses fonctions le 29 décembre, ils mettront à l’épreuve la solidité des relations qu’il a forgées avec le président russe Vladimir Poutine lors de précédents mandats.

Netanyahu a parlé de réviser la politique israélienne sur la guerre entre l’Ukraine et la Russie mais s’est arrêté avant de s’engager à fournir directement des armes à Kiev.

Lapid, qui a pris ses fonctions en juillet dernier, a ouvertement exprimé sa sympathie pour l’Ukraine.

L’ambassade de Washington en Israël n’a pas commenté le rapport du New York Times, et l’ambassadeur d’Ukraine, Yevgen Korniychuk, a déclaré à Reuters par téléphone qu’il n’avait « aucune idée » si le rapport était vrai. L’ambassade de Russie s’est refusée à tout commentaire.

Bien qu’Israël ait condamné l’invasion de l’Ukraine par la Russie, il a limité son assistance à Kiev à l’aide humanitaire et aux équipements de protection, et a exclu la fourniture directe d’armes.

Les Israéliens veulent maintenir une ligne directe de coordination avec la Russie, établie en 2015, concernant leurs attaques militaires contre des cibles iraniennes présumées en Syrie, où est stationnée une garnison de Moscou. Ils ont également en tête la sécurité de l’importante communauté juive de Russie.

David Ivry, ancien directeur général du ministère israélien de la Défense et ancien général de l’armée de l’air, a déclaré à Reuters que même si ces fournitures se trouvent en Israël, « les Américains n’ont pas besoin de notre permission pour les déplacer. C’est une propriété américaine ».

    la source :
  • Reuters