SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2021, Monday |

Le nombre de victimes de la ville d’al Sadr augmente… et l’Etat islamique revendique

Au moins 35 personnes ont été tuées et des dizaines blessées dans un attentat suicide qui a visé un marché bondé de Sadr City, à l’est de la capitale irakienne, Bagdad, lundi, la veille de l’Aïd al-Adha.

Une source policière a déclaré que plus de 50 personnes avaient été blessées et qu’il y avait des femmes et des enfants parmi les morts.

L’agence de presse Nashir a déclaré sur Telegram que l’Etat islamique avait revendiqué l’attaque.

Des sources médicales ont déclaré à Reuters que le nombre de morts pourrait augmenter car certains des blessés sont dans un état critique.

Le président irakien Barham Salih a déclaré sur Twitter : « Dans un crime odieux et une cruauté sans précédent, ils ciblent nos civils à Sadr City à la veille de l’Aïd.

Et la cellule des médias de sécurité irakienne a déclaré qu' »une enquête a été ouverte sur l’incident ».

Des séquences vidéo, diffusées par des militants sur les réseaux sociaux, ont montré un énorme élan sur le marché qui a été bombardé, dans un état de panique et de peur des passants, tandis que d’autres ont mis en garde contre la possibilité d’un autre engin explosif qui pourrait exploser.

Les militants s’attendaient à ce que le nombre de morts augmente. Il s’agit de la deuxième explosion en un mois à Sadr City.

Au mois d’avril, la même ville a été témoin d’un attentat à la voiture piégée, qui a fait quatre morts et 16 blessés, sur le marché d’Orfali.

L’explosion a également entraîné l’incendie d’une quinzaine de magasins et de 8 voitures.

Selon des données non officielles, la population de cette ville est de 3 millions d’habitants, et elle souffre de l’effondrement de la plupart des infrastructures, de la surpopulation, et est fréquemment exposée à des explosions avec des engins explosifs improvisés ou des voitures piégées.