SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Le pape François commente un rapport sur les abus sexuels sur des enfants

Dans le premier commentaire du pape du Vatican sur le rapport d’abus sexuels sur des enfants dans l’Église française, le pape François a exprimé mardi sa « profonde tristesse » après la publication du rapport, et a déclaré: « J’ai pris conscience de cette effroyable vérité. »

Annonçant la réaction du pape aux journalistes, le porte-parole du Vatican, Matteo Bruni, a déclaré : « En premier lieu, sa solidarité avec les victimes, avec une profonde tristesse pour leurs blessures et sa gratitude pour leur courage de condamner cela.  »

Plus de 216000 enfants ont été victimes d’abus sexuels ou d’abus commis par le clergé catholique en France entre 1950 et 2020, selon les conclusions d’une commission d’enquête indépendante qui a publié ses conclusions mardi.

Lors de la présentation du rapport aux journalistes, le chef de la commission d’enquête, Jean-Marc Sauvier, a expliqué que ce nombre s’élève à « 330 000 si l’on ajoute les agresseurs laïcs travaillant dans les institutions de l’Église catholique », y compris les enseignants des écoles catholiques, les travailleurs dans les organisations de jeunesse et autres.

« Ces chiffres sont épouvantables et appellent à une action définitive », a souligné Souve.

Ces chiffres ont été calculés à la suite d’une estimation statistique qui inclut une marge d’erreur de 50 000 personnes, selon le chef de la commission d’enquête indépendante.

Souvet, qui a pris la présidence du comité en 2018, a déclaré que l’Église catholique a montré « jusqu’au tournant du millénaire une profonde, voire cruelle indifférence envers les victimes ».

Souvet a présenté les résultats de l’enquête devant la Congrégation des évêques catholiques de France, les congrégations et les responsables des associations de victimes.

L’Église catholique française a exprimé son sentiment de « honte et d’horreur » après la publication du rapport, demandant « le pardon » des victimes.

« En ce jour, je voudrais vous demander pardon, je demande pardon à tous et à chacun », a déclaré Mgr Eric de Moulin Beaufort, président du Synode des évêques de France.

Le comité de 22 membres a dénoncé un phénomène « systématique » si répandu dans l’Église.

Elle a suggéré de « reconnaître la responsabilité de l’église ».

« Le premier principe directeur recommandé par le comité est de reconnaître la responsabilité de l’église pour ce qui s’est passé depuis le début », a déclaré Souve.

Il a également demandé une « indemnisation » financière pour toutes les victimes.