SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Le pape François exhorte les responsables politiques à éviter une guerre nucléaire en Ukraine

Aujourd’hui, le monde se retrouve face aux menaces nucléaires qui occupent le devant de la scène politique. Après que la Russie ait menacé d’utiliser des armes nucléaires, elle se repositionne aujourd’hui à la place de la victime, accusant Kiev d’être prête à utiliser une bombe nucléaire en Ukraine.

Le pape François a lancé mardi un appel à la paix auprès des chefs des religions du monde, exhortant les responsables politiques à éviter une guerre nucléaire en Ukraine, après que le Vatican a comparé la situation mondiale actuelle à la crise des missiles de Cuba il y a 60 ans.

François a présidé une cérémonie de clôture au Colisée de Rome dans le cadre d’une conférence de trois jours organisée par l’organisation internationale italienne Sant’Egidio pour la charité et le soutien à la paix.

Dans son discours devant plusieurs milliers de personnes, après que les différents groupes religieux aient dirigé séparément leurs propres prières, le pape a critiqué le « scénario effrayant dans lequel les plans des puissants dirigeants mondiaux ne permettent pas de répondre aux justes aspirations des peuples » pour le moment.

Faisant référence à l’utilisation possible d’armes nucléaires en Ukraine, le pape a déclaré : « Mardi, en effet, il y a quelque chose que nous craignions et que nous souhaitons ne plus jamais entendre être explicitement brandi comme une menace : l’utilisation d’armes atomiques qui, abusivement, ont continué à être produites et testées même après Hiroshima et Nagasaki ».

Le pape François a rappelé l’anniversaire de la diffusion par le pape Jean XXIII d’un message radio dans lequel il appelait les dirigeants de l’époque à maintenir le monde loin du bord de l’abîme, le 25 octobre 1962, en pleine crise des missiles de Cuba.

« Aujourd’hui, la paix a été soumise à une grave violation, à une agression et à un piétinement, et cela se passe en Europe, sur le même continent qui a souffert au siècle dernier des horreurs de deux guerres mondiales », a déclaré François.

« Malheureusement, depuis lors, les guerres ont continué à faire couler le sang et à appauvrir la terre, mais la situation dans laquelle nous vivons est particulièrement tragique », a-t-il ajouté.

La cérémonie de clôture a réuni des chrétiens, des juifs, des musulmans, des sikhs, des bouddhistes et des adeptes d’autres religions.

L’appel final de la réunion, qui a été lu par un réfugié syrien, appelle à l’interdiction de la production d’armes nucléaires.

Le président français Emmanuel Macron et le président italien Sergio Mattarella ont ouvert la conférence dimanche dernier, et la plupart de ses sessions se sont tenues dans un centre de la banlieue de Rome.

    la source :
  • Reuters