SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Le parlement libyen demande une enquête avec le Premier ministre

Aujourd’hui, lundi, la Chambre des représentants libyenne a demandé une enquête sur la décision du Premier ministre du gouvernement d’union, « Abdul Hamid al-Dabaiba », d’accorder la citoyenneté libyenne à des groupes spécifiques, notamment les enfants de femmes libyennes mariées à étrangers.

Le chef de la commission de la défense et de la sécurité nationale du Parlement libyen, le représentant Talal Al-Mihoub, a déclaré : « La décision de Dabaiba est très dangereuse et menace la sécurité nationale du pays d’un point de vue démographique. .

La critique est intervenue après que le parlement libyen a annoncé, la semaine dernière, le retrait de la confiance à son égard, six mois après son arrivée au pouvoir et trois mois avant la fin de ses fonctions et la tenue d’élections générales dans le pays, dans une démarche qui va encore plus loin compliqué la scène politique du pays.

Il est à noter que le nouveau Conseil présidentiel dirigé par Muhammad al-Manfi, et le gouvernement d’union dirigé par Abdel Hamid al-Dabaiba, ont pris leurs fonctions depuis mars dernier, selon un plan atteint par le Forum de dialogue libyen, sous les auspices du Nations Unies, pour gérer les affaires du pays et préparer les élections présidentielles et législatives.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est dans un état de chaos, de violences sanglantes et de conflits entre forces concurrentes à l’est et à l’ouest du pays, et après l’arrêt des combats à l’été 2020 entre les deux camps rivaux, un gouvernement unifié de transition dirigé par Dabaiba a été formé en mars pour diriger la phase de transition.

Il est à noter que le Parlement libyen a confirmé au cours des dernières heures qu’il est possible de recourir à la loi actuelle pour élire la prochaine Chambre des représentants, dans le cas où aucun accord n’est trouvé sur une nouvelle loi, selon ce que le conseiller médiatique auprès de la présidence de la Chambre des représentants libyenne, a déclaré Fathi Al-Marimi.