SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 May 2022, Sunday |

Le parlement tunisien discute de la loi « criminalisant la normalisation avec l’entité sioniste »

Le Parlement tunisien doit débattre mardi de la loi « criminalisant la normalisation avec l’entité sioniste », a annoncé la Commission des droits, des libertés et des relations étrangères du Conseil.

Le 21 mai, le bureau de la Chambre des représentants a renvoyé le projet de loi « criminalisant la normalisation avec l’entité sioniste » à la Commission des droits et libertés avec une demande d’examen urgent.

Cela faisait suite à une demande de la majorité des blocs parlementaires lors d’une session plénière le 18 mai de « criminaliser la normalisation avec l’entité sioniste, dans le contexte de l’agression israélienne contre la bande de Gaza, et des événements dans les territoires palestiniens ».

« Les régimes choisissent ce qu’ils veulent », a déclaré le président tunisien Qais Said lors de sa visite en Europe la semaine dernière, interrogé sur l’établissement de relations formelles et diplomatiques entre certains pays arabes et Israël et sur la manière dont la Tunisie perçoit cette décision.

« Nous traitons avec des pays et des régimes qui choisissent les choix qu’ils veulent », a-t-il déclaré dans une interview à Euronews publiée samedi. Nous ne l’avons pas du tout interféré. Ils sont libres, mais nous sommes aussi libres, nous vivons libres et nous voulons mourir libres.