SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Le premier ministre israélien: Nous espérons toujours que les gardiens de la révolution ne seront pas retirés de la liste des terroristes

Aujourd’hui, dimanche, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a estimé que la simple idée de retirer le nom des Gardiens de la révolution iraniens de la liste des organisations terroristes est « très inquiétante ».

Ofir Gendelman, porte-parole du Premier ministre israélien, a cité Bennett lors d’une réunion du cabinet:« Nous espérons toujours que cela n’arrivera pas, et nous travaillons pour que cela n’arrive pas ».

Bennett a également déclaré qu’il y a des partis qui « continuent d’attiser les flammes de la guerre », faisant référence aux récentes attaques des Houthis qui ont visé l’Arabie saoudite.

Bennett a déclaré la semaine dernière qu’Israël continuerait d’agir contre les Gardiens de la révolution iraniens, sur fond de rapports sur la possibilité de le retirer de la liste américaine des organisations terroristes.

Les punitions restent

D’autre part, l’envoyé spécial américain en Iran, Robert Malley, a confirmé aujourd’hui que les sanctions de son pays contre la Garde iranienne resteront en vigueur indépendamment de l’accord nucléaire ou de la question du maintien ou non de ces forces armées sur la liste des organisations terroristes.

Le Mali a déclaré au deuxième et dernier jour de la conférence du « Forum de Doha », dimanche, que « les Gardiens de la révolution resteront soumis à des sanctions en vertu de la loi américaine, et notre perception de celui-ci restera la même quel que soit » l’accord.