SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Le premier procès d’un soldat russe accusé de viol

Un tribunal ukrainien a tenu une audience préliminaire dans le cadre du premier procès d’un soldat russe accusé d’avoir violé une Ukrainienne lors de l’invasion, parmi peut-être des dizaines de cas similaires.

Selon le dossier, l’accusé, Mikhail Romanov, 32 ans, qui n’est pas détenu en Ukraine et sera jugé par contumace, fait face à deux accusation le meurtre d’un civil dans la capitale, Kiev, le 9 mars, et le viol à plusieurs reprises de sa femme.

Romanov est accusé d’avoir violé une femme de 33 ans après que lui et un autre soldat aient abattu son mari Oleksiy dans le village de Bogdanovka, au nord-est de Kiev.

Selon le dossier, les deux soldats ont quitté la maison et sont revenus deux fois plus tard pour violer l’épouse. L’identité de l’autre soldat n’a pas été connue.

La procureur général Oksana Kalyus a déclaré que les autorités ukrainiennes pensaient que Romanov se trouvait en Russie où il ne pouvait pas être arrêté mais pouvait être détenu dans un autre pays s’il était reconnu coupable.

« S’il franchit la frontière, il sera arrêté et remis à l’Ukraine », a-t-elle ajouté.

Dans ce contexte, un procureur chargé des affaires de violences sexuelles a déclaré à Reuters qu’environ 50 crimes similaires faisaient l’objet d’une enquête, mais que le nombre d’affaires de violences sexuelles commises par des soldats russes depuis le 24 février est probablement beaucoup plus élevé.