SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Le président Arif Alvi dissout le Parlement au Pakistan

Dimanche, le président pakistanais Arif Alvi a annoncé une décision présidentielle de dissoudre le parlement à l’appel du Premier ministre Imran Khan, qui a appelé à des élections anticipées.

Alvi a publié une annonce officielle pour dissoudre le parlement, a rapporté la presse locale.

Pour sa part, le vice-ministre de l’Information Farouk Habib a déclaré, via Twitter, que les élections auront lieu dans les 90 jours.

Le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, a ainsi échappé à une tentative de l’évincer de ses fonctions après que le vice-président du Parlement eut bloqué un vote de défiance à son encontre.

Khan, confronté au défi le plus difficile de sa carrière politique, a appelé le président du pays à dissoudre le parlement et a appelé la nation à se préparer à de nouvelles élections.

Khan avait perdu la motion de censure, l’opposition ayant reçu suffisamment de voix, mais dans un report dramatique du chef assiégé, le vice-président du Parlement a suspendu le vote comme « inconstitutionnel », citant les articles 5 et 6 du parlement pakistanais.

L’article 6 stipule que « Toute tentative de suspendre ou d’abroger la Constitution par le recours à la force, la démonstration de force ou tout autre moyen inconstitutionnel sera coupable de haute trahison ».