SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Le Président de la Réserve fédérale: Cette décision va faire du mal à tout le monde!

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a averti jeudi que le contrôle de l’inflation pourrait causer des difficultés économiques, mais cela reste sa priorité absolue.

Powell a déclaré qu’il ne pouvait pas promettre un soi-disant atterrissage en douceur pour l’économie alors que la Réserve fédérale augmentait les taux d’intérêt pour freiner les hausses de prix qui approchent de leur rythme le plus rapide depuis plus de 40 ans.

« Ainsi, l’atterrissage en douceur est un retour au taux d’inflation de 2% tout en maintenant la vigueur du marché du travail », a-t-il expliqué. « C’est un énorme défi de faire en sorte que cela se produise maintenant, pour un certain nombre de raisons », a déclaré le chef de la banque centrale dans une interview avec Marketplace.

Il a déclaré: « Ce sera donc difficile et ce ne sera pas facile. Personne ne pense que ce sera facile.Cependant, nous pensons qu’il existe des chemins… pour y arriver. »

En tête de liste de ses priorités pour un second mandat figurera la maîtrise de l’inflation des prix, qui s’est inscrite en avril à 8,3 % en rythme annuel, loin du plus haut niveau depuis plus de 40 ans enregistré en mars.

La Réserve fédérale a accepté la semaine dernière d’augmenter le taux d’intérêt d’un demi-point de pourcentage après une augmentation d’un quart de point en mars. Les marchés s’attendent à ce que le FOMC qui fixe les taux augmente d’un autre demi-point en juin et continue d’augmenter les taux jusqu’à la fin de l’année.

Pour sa part, Powell a déclaré qu’il comprenait la douleur supplémentaire que des taux plus élevés pourraient causer, mais a déclaré que la Fed devait agir de manière agressive.

« Notre objectif, bien sûr, est de ramener l’inflation à 2% sans que l’économie n’entre en récession, ou en d’autres termes, avec un marché du travail assez solide », a-t-il déclaré.

«C’est ce que nous essayons de réaliser. Je pense que la seule chose que nous ne pouvons pas vraiment faire, c’est de ne pas rétablir la stabilité des prix. Rien dans l’économie ne fonctionne, et l’économie ne fonctionne pour personne sans la stabilité des prix » ,a-t-il confirmé .