SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 January 2022, Thursday |

Le président du Turkménistan ordonne de travailler pour éteindre la « Porte de l’Enfer »…

Le président du Turkménistan, Gurbanguly Berdymukhamedov, a ordonné de trouver un moyen d’éteindre ce qu’on appelle la « porte de l’enfer », un grand cratère qui brûle en continu depuis près d’un demi-siècle dans le désert de Karakoum à la suite d’un gaz liquéfié fuir.

Lors d’une réunion gouvernementale, le président du Turkménistan a ordonné au vice-Premier ministre Shachim Abrahmanov, qui est en charge du complexe pétrolier et gazier, de travailler pour éteindre les flammes qui brûlent dans ce trou.

« Cette situation a un impact négatif sur l’environnement et la santé des personnes vivant à proximité », a noté Berdymukhamedov.

Ce trou est connu sous le nom de « Porte de l’Enfer », qui est une dépression d’un diamètre d’environ 60 mètres et d’une profondeur de 20 mètres, où les flammes montent.

Ce trou brûlant est apparu en 1971, lorsqu’un puits a été foré à cet endroit à la recherche de gaz naturel et qu’un glissement de terrain s’est produit, alors les géologues ont décidé de mettre le feu au gaz sortant du trou, espérant qu’il brûlerait dans quelques jours et ainsi empêcher sa fuite.