SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 May 2022, Tuesday |

Le président égyptien augmente le salaire mensuel minimum à environ 172 dollars

Le président égyptien a augmenté mardi le salaire mensuel minimum à environ 172 dollars, allégeant les responsabilités des Égyptiens qui ont été durement touchés par des mesures d’austérité sévères ces dernières années.

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a déclaré dans un communiqué que le revenu mensuel minimum du pays serait de 2700 livres égyptiennes (171,5 dollars), soit une augmentation de 12,5% par rapport aux 2400 livres égyptiennes existantes (152,5 dollars).

Il a également augmenté le salaire des fonctionnaires du gouvernement d’environ 13%. Al-Sissi a augmenté le salaire minimum trois fois depuis son entrée en fonction en 2014. Le président a fait cette déclaration après avoir rencontré le Premier ministre, le ministre des Finances et d’autres autorités financières mardi pour discuter du prochain budget.

La déclaration ne précisait pas quand les hausses entreraient en vigueur, bien qu’elles commencent probablement avec le début du nouvel exercice financier en juillet.

Les mesures d’austérité faisaient partie d’un ambitieux programme de réformes économiques visant à revitaliser l’économie égyptienne, qui avait été malmenée par des années de bouleversements politiques et d’effusions de sang à la suite du soulèvement de 2011 qui a renversé Hosni Moubarak.

Le FMI a accepté ces mesures en échange d’un prêt de 12 milliards de dollars, que le gouvernement égyptien a reçu en 2016.

Les mesures comprenaient le flottement de la monnaie, des réductions significatives des subventions de l’État pour les articles essentiels et l’imposition d’une série de nouvelles taxes. Ils ont déclenché une énorme augmentation des coûts et des services, ce qui, selon les critiques, a nui de manière disproportionnée aux pauvres et à la classe moyenne.

Selon les chiffres du gouvernement, 29,7% de la population égyptienne de plus de 100 millions de personnes vit dans la pauvreté.
Al-Sissi a régulièrement exprimé sa gratitude aux Égyptiens, en particulier aux femmes, pour avoir fait les frais des mesures sévères.