SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2022, Friday |

Le président sud-coréen entame une tournée au Moyen-Orient dans 3 pays arabes

Le président sud-coréen Moon Jae-in entamera une tournée au Moyen-Orient qui se poursuivra jusqu’au 22 janvier, qui le mènera aux Émirats arabes unis, en Arabie saoudite et en Égypte, a rapporté l’agence de presse Yonhap.

Moon profitera de sa prochaine visite au Moyen-Orient pour explorer les opportunités pour les entreprises sud-coréennes dans les secteurs de l’hydrogène, de la défense et d’autres industries, a annoncé mercredi le bureau présidentiel.

Moon se rendra aux Émirats arabes unis les 16 et 17 janvier lors de la première étape de sa tournée, où le 16 janvier, il assistera à une table ronde sur la coopération en matière d’hydrogène à Dubaï, puis participera aux célébrations de la fête nationale de la Corée du Sud à l’Expo 2020 Dubaï.

Moon devrait également rencontrer le vice-président des Émirats arabes unis, le Premier ministre et le souverain cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum avant de rencontrer le prince héritier d’Abou Dhabi, Sheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyan, pour discuter des moyens d’approfondir la coopération bilatérale entre les deux pays dans divers domaines tels que la défense, les soins de santé et la réponse au changement climatique.

Les 18 et 19 janvier, Moon se rendra en Arabie saoudite pour s’entretenir avec le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman et participera au Forum sur la croissance innovante et intelligente entre la Corée du Sud et l’Arabie saoudite.

Moon doit rencontrer le SECRÉTAIRE général du Conseil de coopération du Golfe (CCG) à Riyad pour annoncer officiellement la reprise des négociations sur un accord de libre-échange entre la Corée du Sud et les pays du CCG.

Soixante-huit pour cent des importations de pétrole brut de la Corée du Sud proviennent des États membres du CCG.

Le président sud-coréen se rendra également en Égypte les 20 et 21 janvier pour une réunion au sommet avec son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi et assistera à une table ronde sur le travail vert et futur entre les deux pays.

Les deux parties prévoient de s’entendre pour commencer une étude conjointe pour signer un accord de libre-échange entre les deux pays, et s’il est signé, ce sera le premier accord de libre-échange de ce type entre la Corée du Sud et un pays africain.