SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Le président ukrainien accuse la Russie de mentir sur le retrait des zones proches de Kiev

L’Ukraine et ses alliés occidentaux ont décrit mercredi le retrait militaire russe des zones proches de la capitale ukrainienne Kiev comme un stratagème visant à rééquiper les forces russes après qu’elles aient subi de lourdes pertes alors même que les forces d’invasion bombardaient d’autres villes et procédaient à la destruction de Mariupol assiégée.

Près de cinq semaines après le début de l’opération, qui n’a jusqu’à présent permis de prendre aucune grande ville, la Russie a déclaré qu’elle réduirait ses opérations près de la ville de Kiev et de la ville de Tchernihiv, dans le nord du pays, afin d’ « accroître la confiance mutuelle » en vue des pourparlers de paix.

Mais le président ukrainien Volodymyr Zelensky a clairement indiqué dans un discours prononcé dans la nuit qu’il ne tenait pas compte de ce que Moscou disait en apparence.

« Les Ukrainiens ne sont pas naïfs… Les Ukrainiens ont déjà appris pendant les 34 jours de l’invasion et pendant les huit dernières années de la guerre dans le Donbass que la seule chose à laquelle ils peuvent faire confiance est un résultat tangible », a-t-il déclaré.

Le conseiller présidentiel ukrainien, Oleksiy Aristovich, a déclaré que Moscou déplaçait certaines troupes du nord de l’Ukraine vers l’est, où elle tente d’encercler la principale force ukrainienne. Il a expliqué que certains Russes resteront près de Kiev pour limiter les mouvements des forces ukrainiennes.

Au cours de la semaine écoulée, les forces ukrainiennes ont réalisé des gains territoriaux, reprenant des villes et des villages à la périphérie de Kiev, brisant le siège imposé à la ville orientale de Sumy et repoussant les forces russes dans le sud-ouest.

Le Pentagone a déclaré que la Russie avait commencé à déplacer un très petit nombre de troupes de ses positions autour de Kiev, décrivant ce mouvement comme un repositionnement plutôt qu’un retrait.

« Nous devons tous être prêts à observer une attaque majeure sur d’autres régions de l’Ukraine. Cela ne signifie pas que la menace contre Kiev est terminée », a déclaré le porte-parole du département d’État John Kirby lors d’un point de presse.

Le ministère britannique de la Défense a déclaré que Moscou a été contraint de retirer ses forces des environs de Kiev vers la Russie et la Biélorussie pour se réapprovisionner et s’organiser après avoir subi de lourdes pertes. Il a ajouté que la Russie est susceptible de compenser sa faible marge de manœuvre sur le terrain en intensifiant les attaques d’artillerie et les frappes de missiles.

Une admission tacite

La Russie affirme mener une « opération spéciale » pour désarmer son voisin et le nettoyer des « néonazis ». Les pays occidentaux affirment que Moscou a lancé une invasion non provoquée, qui comprenait une attaque à grande échelle contre la capitale, à laquelle les défenses ukrainiennes ont vigoureusement fait face.

Moscou a déclaré ces derniers jours que son objectif principal était désormais le sud-est de l’Ukraine, dans la région du Donbass, alors qu’elle tente de s’emparer de plus de terres pour les remettre aux séparatistes qu’elle soutient depuis 2014.

Cette zone comprend Mariupol, une ville portuaire de 400 000 habitants qui a été dévastée après un mois de siège russe, et où, selon les Nations unies, des milliers de personnes pourraient être décédées.

Le ministère britannique de la Défense, dans un briefing sur le renseignement, a déclaré que l’annonce que Moscou se concentrait désormais sur le sud-est de l’Ukraine était « une probable admission tacite qu’elle a du mal à maintenir plus d’un axe important en progrès ».

Environ un quart des Ukrainiens ont été forcés de quitter leur foyer lors de la plus grande attaque dans un pays européen depuis la Seconde Guerre mondiale. Les Nations unies ont déclaré mercredi que le nombre de personnes fuyant le pays s’élevait à plus de quatre millions. Les enfants représentent plus de la moitié de ces réfugiés, et la plupart des autres sont des femmes.