SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 21 May 2022, Saturday |

Le Programme alimentaire mondial met en garde contre une « crise mondiale de la faim » due à la fermeture des ports d’Odessa!

Depuis le début de la guerre russe contre Kiev, les autorités ukrainiennes ont dû exporter des céréales par train à travers la frontière occidentale ou à partir de leurs petits ports sur le Danube au lieu de la mer, ce qui a conduit à une crise mondiale dans la sécurisation des chaînes d’approvisionnement alimentaire pour quelques pays.

En raison des conditions de guerre, les ports d’Odessa et d’autres ports d’Ukraine sur la mer Noire ont été fermés en raison de la guerre, laissant des millions de tonnes de céréales dans des silos.

À son tour, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies a appelé à la réouverture des ports d’Odessa, en Ukraine, pour aider à endiguer la crise mondiale de la faim.

« Si les ports ne sont pas rouverts, les montagnes de céréales seront vaines, tandis que le Programme alimentaire mondial et le monde luttent pour faire face à une crise de la faim mondiale déjà catastrophique », a déclaré vendredi le PAM dans un communiqué.

« En ce moment, les greniers en Ukraine sont pleins et 44 millions de personnes dans le monde se dirigent vers la famine, et nous devons ouvrir ces ports pour que la nourriture puisse entrer et sortir d’Ukraine », a déclaré le directeur exécutif du PAM, David Beasley, dans le communiqué.

« Le monde l’exige parce que des centaines de millions de personnes dans le monde dépendent de ces approvisionnements », a-t-il ajouté.

Selon le PAM, début 2022, 276 millions de personnes souffraient déjà de faim aiguë, et ce nombre devrait augmenter de 47 millions si le conflit en Ukraine se poursuit.

Il a déclaré:« Avant la guerre, la majeure partie de la nourriture produite par l’Ukraine, suffisante pour nourrir 400 millions de personnes, était exportée par les sept ports du pays sur la mer Noire, et dans les huit mois précédant le début du conflit, près de 51 millions des tonnes de céréales ont traversé les ports ».