SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Le programme nucléaire iranien: Les négociations de Vienne n’ont abouti à rien

Les médias iraniens ont rapporté que les négociations de Vienne visant à relancer l’accord nucléaire sont dans l’impasse.

« Les négociations nucléaires à Vienne entre l’Iran et les puissances internationales ont abouti à une impasse », a déclaré dimanche l’agence de presse officielle IRNA.

L’agence de presse a tweeté « Les Etats-Unis ont paralysé les pourparlers » ajoutant que « Washington n’est pas prêt à prendre des décisions politiques ».

« L’insistance de Washington sur de vieilles demandes qui sont conformes à l’approche de l’ancienne équipe iranienne et sur la voie d’énormes dégâts est la cause de cette impasse », a déclaré le correspondant iranien de Vienne, faisant référence à l’équipe de négociation de l’ancien président Hassan Rouhani.

Mikhaïl Ulyanov chef de la délégation russe aux négociations de Vienne, a déclaré qu’il y avait eu « des progrès significatifs au cours des négociations de Vienne ».

« Les participants au Plan d’action global commun (sans l’Iran) et les Etats-Unis se sont rencontrés cet après-midi pour évaluer la situation dans les pourparlers de Vienne sur le Plan d’action global commun (L’ACCORD NUCLÉAIRE) toutes les évaluations ont été positives, et des progrès significatifs ont été réalisés au cours des négociations », a tweeté Ulyanov dimanche.

À la veille de ce cycle de pourparlers de Vienne, diverses parties ont exprimé un optimisme prudent, mais ces derniers jours, le ton des diplomates a changé.

Un haut responsable américain a également déclaré au Washington Post que les pourparlers étaient plus susceptibles d’échouer qu’un accord à Vienne.

Le responsable anonyme a déclaré que des divergences fondamentales sur la levée des sanctions et les obligations nucléaires de l’Iran subsistaient.

Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien,Ali Shamkhani, a affirmé mercredi dernier que le gouvernement américain n’avait pas assez de cohésion pour prendre des décisions politiques dans le sens de l’avancement des pourparlers nucléaires à Vienne.

Mardi dernier, un nouveau cycle de négociations nucléaires entre l’Iran et les trois puissances européennes (France, Grande-Bretagne, Allemagne), ainsi que la Russie et la Chine, a repris avec la participation indirecte des États-Unis.

Les négociations entre l’Iran et les puissances internationales visent à parvenir à un accord qui relancera l’accord nucléaire de 2015, dont l’administration de l’ancien président Donald Trump s’est retirée à la mi-2018, et les sanctions contre Téhéran ont été renforcées.