SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Le roi de Jordanie conclu un accord avec Biden sur la nécessité de mettre fin aux tensions à Jérusalem

Le roi Abdallah de Jordanie a convenu avec le président américain Joe Biden que les derniers affrontements sur les lieux saints islamiques à Jérusalem devraient être empêchés de se reproduire, faisant craindre un conflit plus large, ont déclaré les médias d’État.

Lors d’une conversation téléphonique lundi, le roi de Jordanie a été cité par les médias comme disant que la pierre angulaire de la paix est un règlement arabo-israélien global basé sur une solution à deux États et la création d’un État palestinien aux côtés d’Israël.

« Sa Majesté et le président Biden ont souligné l’importance d’une coordination et d’une action continues à tous les niveaux pour empêcher une répétition des attaques contre Jérusalem, ses lieux saints et son peuple, ce qui compromettrait les chances de parvenir à la paix et à une aggravation supplémentaire », a déclaré l’agence de presse officielle Petra.

Le roi Abdallah, dont la famille hachémite détient la tutelle des sites musulmans et chrétiens de la vieille ville, a mené une campagne diplomatique pour faire pression sur Israël, qui blâme l’escalade à la mosquée Al-Aqsa.

Les affrontements depuis le début du Ramadan, qui a coïncidé avec Pâques en Israël, ont suscité un sentiment religieux alors que la communauté internationale craint qu’il ne retombe dans un conflit israélo-palestinien plus large.

La Jordanie et les pays arabes ont accusé Israël lors d’une réunion jeudi à Amman d’imposer des restrictions au droit de culte des musulmans tout en permettant aux juifs ultranationalistes sous protection policière d’entrer dans l’enceinte de la mosquée.

Israël, qui nie toute responsabilité dans l’escalade de la violence, a déclaré jeudi qu’il imposait une interdiction à long terme des prières juives au Mont du Temple, rejetant les accusations de la Ligue arabe selon lesquelles il autorise un tel culte.

Israël a suspendu les visites juives au cours des 10 derniers jours du Ramadan comme les années précédentes.

    la source :
  • Reuters