SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

Le sommet du G20… des discussions difficiles sur le climat

Hier, samedi, le sommet du G20 a été lancé pour discuter d’un certain nombre de dossiers, dont les plus importants sont le changement climatique, la crise de la pandémie de Covid-19, en plus de la reprise économique mondiale et de la lutte contre la malnutrition dans le monde.

Dimanche, les dirigeants du G20 doivent faire face à des discussions difficiles sur le climat, au deuxième jour de leur sommet dans la capitale italienne, Rome.

Et la tâche difficile consiste à surmonter leurs divergences sur la manière de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, en prévision d’un sommet crucial des Nations unies sur le changement climatique qui se tiendra prochainement.

La première journée du sommet de Rome a été principalement consacrée à la santé et à l’économie, le climat et l’environnement figurant en bonne place à l’ordre du jour de leurs discussions de dimanche. Le sommet de Rome marque la première rencontre en face à face des dirigeants depuis le début de la pandémie de COVID-19.

En effet, les climatologues et les activistes risquent d’être déçus si une percée de dernière minute n’est pas réalisée, car le projet de déclaration finale du G20 montre peu de progrès dans la prise de nouveaux engagements pour réduire la pollution.

Le G20, qui comprend le Brésil, la Chine, l’Inde, l’Allemagne et les États-Unis, est à l’origine d’environ 80 % des émissions de carbone qui, selon les scientifiques, doivent être fortement réduites pour éviter une catastrophe climatique.

C’est pourquoi les réunions de Rome sont considérées comme un point de départ important pour le sommet des Nations unies sur le climat, qui réunit près de 200 pays à Glasgow, en Écosse (Grande-Bretagne), et auquel la plupart des dirigeants du G20 se rendront directement depuis Rome.