SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Le Soudan adhère à la tenue d’une session du Conseil de sécurité pour discuter de la crise du barrage de la Renaissance

Le Soudan a renouvelé sa demande de tenir une session d’urgence au Conseil de sécurité de l’ONU pour discuter de la crise du barrage de la Renaissance éthiopienne.

Dimanche, le ministère soudanais des affaires étrangères a confirmé l’engagement de Khartoum à coopérer avec la Cour pénale internationale pour poursuivre les personnes impliquées dans les crimes de guerre commis dans la région du Darfour.

La position du Soudan a été exprimée lors de la réception par la ministre des affaires étrangères, Maryam Al-Sadiq Al-Mahdi, des représentants des pays de la troïka : Donald Booth, l’envoyé américain, Bob Fairweather, l’envoyé britannique, et Andre Stiansen, l’envoyé norvégien.

La réunion a discuté de l’évolution du processus de paix au Soudan et des progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’accord de paix de Juba, ainsi que de l’établissement d’un mécanisme d’évaluation et de suivi de la mise en œuvre de l’accord.

Les représentants des pays de la Troïka ont souligné l’importance d’éclairer et d’impliquer la communauté internationale dans les efforts du gouvernement de transition. Ils ont également parlé de leur visite dans la ville de Kauda, soulignant l’importance de renforcer la confiance pour avancer dans le processus de négociation avec les parties non signataires de l’accord de paix.

Pour sa part, Maryam Al-Sadiq Al-Mahdi a salué la visite des envoyés de la troïka, louant les efforts des pays de la troïka et leur engagement à promouvoir la paix et la stabilité au Soudan.

La ministre a évoqué la position du Soudan sur le barrage de la Renaissance et sa demande de tenir une session d’urgence au Conseil de sécurité des Nations unies le 8 juillet, ainsi que la position du Soudan sur les développements dangereux dans l’Éthiopie voisine et son désir d’établir la paix dans ce pays et dans la région.