SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Le Soudan nie son lien avec la prise pour cible du « barrage de la Renaissance » par des militants

En réponse aux déclarations de l’armée éthiopienne concernant le soutien du Soudan à des groupes armés visant à saboter le barrage de la Renaissance, le Soudan a déclaré que ces accusations étaient sans fondement.

Le conseiller médiatique du président du Conseil souverain, le général de brigade Al-Taher Abu Haja, a déclaré : « Nous avons suivi les déclarations attribuées à l’armée éthiopienne, selon lesquelles les forces armées soudanaises soutiendraient les groupes armés qui ont tenté de saboter (le barrage de la Renaissance), et nous confirmons que cette accusation est sans fondement », ajoutant que le Soudan et son armée n’interfèrent pas dans les problèmes internes de l’Éthiopie voisine.

Il a appelé « les dirigeants éthiopiens à s’efforcer de résoudre leurs conflits sans que le Soudan soit impliqué dans ceux-ci, et cette déclaration reflète la réalité difficile vécue par le régime éthiopien en raison de ses violations continues des droits de son peuple. »

Cette réponse fait suite aux déclarations de l’armée éthiopienne accusant le Soudan de soutenir les combattants du Front de libération du Tigré.

L’armée éthiopienne a déclaré précédemment qu’elle avait déjoué une tentative d’éléments alliés au rebelle « Front de libération du peuple du Tigré », qui ont essayé de s’infiltrer depuis le territoire soudanais dans la zone où se trouve le barrage de la Renaissance pour perturber ses travaux de construction.

    la source :
  • RT