SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Le Sri Lanka impose l’état d’urgence

Le Sri Lanka a décrété l’état d’urgence dans le pays, selon un communiqué du gouvernement publié dimanche soir.

Le président par intérim du Sri Lanka, Ranil Wickremesinghe, a déclaré l’état d’urgence pour calmer les troubles sociaux et faire face à la crise économique qui submerge le pays.

« Il est tenu de le faire dans l’intérêt de la sécurité publique, de la protection de l’ordre public et de la préservation des fournitures et des services essentiels à la vie de la communauté », indique l’avis du gouvernement, selon « Reuters ».

Les manifestations se sont poursuivies au Sri Lanka pour le 100e jour malgré la démission du président Gotabaya Rajapaksa.

La campagne de « lutte » appelant au départ de Rajapaksa, largement coordonnée sur les réseaux sociaux, a débuté le 9 avril.

Des dizaines de milliers de manifestants de tout le pays ont installé des tentes devant les bureaux présidentiels de la capitale, Colombo.

Le mouvement devait initialement durer deux jours, mais les organisateurs, surpris par la réponse de la foule qui a largement dépassé les attentes, ont décidé de maintenir le sit-in indéfiniment.

La crise économique, qui a entraîné de graves pénuries de nourriture, de médicaments, de carburant et d’électricité, a uni la majorité bouddhiste cinghalaise et la minorité tamoule et musulmane, les groupes ethniques difficiles à concilier, dans la haine de Rajapaksa et de son environnement.

Le 9 juillet, des manifestants ont pris d’assaut la résidence du président, qui a été contraint de fuir, et Rajapaksa a envoyé sa lettre de démission, que le président du Parlement sri-lankais a annoncé vendredi avoir acceptée.