SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 October 2021, Sunday |

L’Egypte accuse des partis étrangers de « faire fuir les examens du secondaire »

Le ministre égyptien de l’Éducation, Tariq Shawky, a déclaré dans des déclarations télévisées : « Il y a un nouveau ton cette année, qui est deux choses. La première chose est la tricherie, car la tablette a été accusée d’en être la raison, elle a donc été annulée, et il n’y a pas d’examen sur la tablette. »

Le ministre de l’Éducation a indiqué qu’il existe des parties externes travaillant avec une grande organisation à l’intérieur et à l’extérieur de l’Égypte, avec audio et vidéo, pour divulguer les examens du secondaire, et nous ne voulons pas en parler avant d’en connaître toutes les dimensions, soulignant que tout souverain les agences s’emploient à les contrôler pour les affronter.

Le ministre a poursuivi : Il y a de la tricherie toutes les années et tous les temps en Égypte, et cette année, nous avons un nombre de cas de tricherie qui ont été surveillés par l’administration, avec des cas surveillés quotidiennement, s’élevant à environ 50 cas jusqu’à présent et leur punition entre la privation deux ans d’éducation et punir les observateurs et changer les chefs de comité dans le même Le jour de l’incident, cependant, il doit être pris en compte. »

Il a souligné que les limites du rôle du ministère de l’Éducation, passer des examens et fournir un bon service, et ce qui se passe au sein du comité, ou quelqu’un qui travaille au sein du ministère ou un étudiant au sein du ministère, est saisi et puni, et c’est ce qui se passe au quotidien et le plus rapidement possible et en quelques minutes, le contrôle et la punition sont faits.

Le ministre de l’Éducation a confirmé en disant : « À partir d’ici jusqu’au dernier jour de l’examen… Chaque jour, les gens essaieront de filmer l’examen, car le but de la guerre en cours contre le ministère de l’Éducation est de déformer l’image de l’état. »