SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 February 2023, Wednesday |

L’Egypte : Nous avons épuisé tous les moyens disponibles dans la crise du barrage de la Renaissance

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, a affirmé que son pays et le Soudan ont épuisé tous les moyens pour traiter avec l’Éthiopie, dans le cadre de son commentaire sur le non-respect par Addis-Abeba des résolutions du Conseil de sécurité en cas de session demandée par l’Égypte et le Soudan.

Shoukry a ajouté, dans des déclarations télévisées, « S’ils font cela, c’est une preuve de l’absence de volonté politique de la part de l’Éthiopie, ce qui révèle la position et la politique éthiopiennes, et donc la communauté internationale devra faire face à cette intransigeance », expliquant : « Dans ce cas, l’Égypte et le Soudan auront épuisé tous les moyens disponibles dans les cadres politiques, qu’il s’agisse de négociations tripartites ou sous les auspices des États-Unis, puis de l’Union africaine, et enfin des négociations dans le cadre des Nations unies. »

Le ministre égyptien a indiqué que « si l’Éthiopie refuse tout cela, la communauté internationale aura exposé l’intransigeance éthiopienne et le manque de volonté politique de résoudre la situation, et en retour la flexibilité des parties égyptienne et soudanaise », notant que « dès que l’Égypte et le Soudan auront soumis une demande pour tenir la session de sécurité, il suffira de tenir la session et il ne sera pas nécessaire que la réunion soit convoquée par un membre du Conseil de sécurité. »

Dans un contexte connexe, le gouvernement égyptien a indiqué que le dossier du barrage sera présent lors des consultations du chef des services de renseignement égyptiens, le général Abbas Kamel, avec des responsables américains.