SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 September 2022, Monday |

L’électricité a été coupée et il y a des incendies de forêt… et une vague de chaleur frappe l’Asie du Sud

Les coupures de courant ont fait souffrir des millions de personnes en raison d’une vague de chaleur qui a frappé l’Inde et le Pakistan.

Dans l’État de l’Himachal Pradesh, dans le nord de l’Inde, des centaines d’incendies ont ravagé des forêts de pins, notamment autour de la ville natale du dalaï-lama, Dharamsala.

Les coupures de courant en Inde et au Pakistan, dues en partie à la pénurie de charbon, sont survenues après que des températures anormalement élevées ont été enregistrées en mars et avril, ce qui a provoqué une augmentation de la demande d’énergie et entraîné une pénurie de stocks.

La semaine dernière, les villes pakistanaises ont été privées d’électricité pendant des périodes allant jusqu’à huit heures par jour, tandis que certaines zones rurales n’ont reçu l’électricité que pendant une demi-journée.

« Il y a une crise énergétique dans tout le pays », a déclaré le ministre de l’Energie Khurram Dastgir Khan, citant des pénuries de carburant et des « défaillances techniques ».

Pour sa part, l’Autorité de gestion des urgences au Pakistan a mis en garde contre la possibilité d’inondations soudaines dans les régions du nord en raison des températures élevées, qui pourraient accélérer la fonte des neiges.

À Lahore, la deuxième plus grande ville du Pakistan, les familles vont aux canaux pour se rafraîchir.

Dans la grande ville indienne de New Delhi, la température a atteint 43 degrés Celsius. Les autorités ont déclaré que de nombreuses centrales « ont moins de charbon qu’elles n’en ont besoin pour une journée ».

« La situation à travers l’Inde est grave », a déclaré le Premier ministre de New Delhi, Arvid Kejriwal, mettant en garde contre d’éventuelles coupures de courant dans les hôpitaux et le métro de la ville.

Un incendie s’est poursuivi dans une décharge de 60 mètres de haut à New Delhi qui s’est déclaré il y a quatre jours.

Les États indiens, dont le Rajasthan, le Gujarat et l’Andhra Pradesh, ont coupé l’électricité des zones industrielles en raison d’une pénurie de charbon dans les centrales électriques.

L’Inde a également annulé certains voyages en train dans le but d’éviter une crise généralisée, selon Bloomberg.

À Calcutta, les passagers des transports en commun ont reçu de l’eau dessalée après qu’un récent cas de coup de chaleur a été signalé.

    la source :
  • Des agences