SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

L’émir du Koweït renomme le cheikh Sabah Al-Khaled au poste de Premier ministre

L’émir du Koweït, Cheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, a émis un ordre nommant Cheikh Sabah Al-Khaled Al-Hamad Al-Sabah au poste de Premier ministre et le chargeant de nommer les membres du nouveau gouvernement, a rapporté aujourd’hui, mardi, l’agence de presse officielle.

Le précédent gouvernement koweïtien dirigé par le cheikh Sabah Al-Khaled Al-Hamad Al-Sabah a présenté sa démission à l’émir du pays le 8 novembre, selon les médias locaux.

Les journaux « Al-Qabas » et « Al-Rai » ont déclaré que la réunion du cabinet, le lundi 8 novembre, a conduit à la démission du gouvernement auprès de l’émir.

Cette démission est intervenue un jour après que le précédent gouvernement koweïtien ait annoncé qu’il approuvait les décrets de grâce pour certains opposants politiques du pays qui avaient été condamnés dans des affaires au cours des périodes passées, et qu’il les ait soumis à l’émir du pays, en vue de la délivrance d’une grâce spéciale.

Le 14 novembre, l’émir du Koweït a accepté la démission du gouvernement, chaque ministre travaillant temporairement jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement, selon l’agence de presse koweïtienne.

Selon l’agence de presse Reuters, le gouvernement précédent était engagé dans une confrontation avec les députés de l’opposition qui insistaient pour interroger le Premier ministre devant la Chambre des représentants élue.

Au début du mois, le président du Parlement, Marzouq Al-Ghanim, a annoncé qu’il avait reçu deux demandes d’interpellation présentées par le représentant Hamdan Al-Azmi, dont l’une était adressée au vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Hamad Jaber Al-Ali Al-Sabah, et l’autre au ministre du Commerce et de l’Industrie, Abdullah Al-Salman.

Al-Ghanim a dit qu’il a informé le Premier ministre et les deux ministres concernés des interrogatoires conformément aux procédures réglementaires, et que les deux interrogatoires seront inclus dans la première session ordinaire à venir, pour ce qu’il a considéré comme « l’adoption d’une politique d’avantage et de satisfaction dans la promotion des sous-officiers en officiers. »