SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

Les attaques israéliennes contre l’Iran suscitent des préoccupations dans le monde entier

Le journal britannique « Financial Times » a estimé que les récentes attaques israéliennes visant l’Iran renforcent l’état de méfiance et de peur parmi les responsables de ce pays, notant que l’assassinat d’un commandant militaire au cœur de la capitale, Téhéran, en mai dernier, accroît les craintes du déclenchement de la guerre entre les deux pays.

Le journal note que deux des principaux responsables de la sécurité rivaux du pays, le ministre iranien du renseignement et le chef du service de renseignement des Gardiens de la révolution, ont fait preuve le mois dernier d’une rare solidarité et se sont engagés à travailler ensemble pour « renforcer la sécurité », un concept qui signifie contrer les opérations israéliennes en Iran.

Et le journal britannique a estimé que la décision de réduire la rivalité entre les responsables, indique une inquiétude aux plus hauts niveaux de l’establishment iranien, ainsi que dans la rue iranienne, face à l’escalade des attaques attribuées à Israël, y compris l’assassinat d’un commandant des Gardiens de la Révolution, Hassan Sayyad Khudaei.

Le journal a cité un homme politique iranien, qui a déclaré : « C’est comme si Israël avait établi une organisation à grande échelle à Téhéran et menait ses opérations navales », ajoutant qu’ « il est clair qu’Israël vise l’image soi-disant très sûre de l’Iran pour déteriorer l’image des dirigeants auprès du peuple. »

Des analystes militaires ont déclaré au journal : « L’infiltration est un problème très grave, et le régime doit réfléchir à une solution radicale pour y remédier. Les attaques israéliennes régulières ont fait que certains Iraniens se sentent moins en sécurité. »

Un proche du régime de Téhéran a déclaré au Financial Times que la politique de l’Iran reste de travailler avec les forces qui agissent en son nom, et nous ne lancerons aucune attaque contre Israël.

« Il n’est pas sage pour nous de combattre Israël. Tel Aviv ne fait que mener une sorte de guerre psychologique contre Téhéran », a ajouté la source.

Selon le journal, le commandant des Gardiens de la révolution iraniens, le général de brigade Hossein Salami, a déclaré le mois dernier que « l’ennemi (les États-Unis et Israël) a l’intention de démanteler notre confiance… C’est le type d’agression le plus dangereux et le plus trompeur. Nous exhortons tout le monde à contribuer à déjouer cette démarche. »