SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

Les batailles de Marioupol se poursuivent… Et les soldats ukrainiens refusent de se rendre

Les soldats ukrainiens retranchés à Marioupol ont défié l’échéance russe pour déposer les armes et se rendre dimanche dans la ville du sud-est, que Moscou a déclaré que ses forces contrôlaient presque entièrement.

Le Premier ministre ukrainien a déclaré aujourd’hui que les troupes restantes dans la ville portuaire de Marioupol, dans le sud du pays, combattaient toujours et continuaient de brandir la bannière du défi à une demande russe de reddition qui devait être présentée à l’aube.

Il a déclaré à l’émission « This Week » d’ABC « La ville n’est pas encore tombée » ajoutant que les soldats ukrainiens continuaient de contrôler certaines de ses parties. Il a ajouté « Il n’y a donc pas de contrôle total des forces russes sur Marioupol.»

La Russie a déclaré samedi qu’elle avait pris le contrôle des zones urbaines de la ville et que seuls quelques combattants ukrainiens restaient à l’aciérie d’Azovstall surplombant la mer d’Azov.

Si le contrôle de la Russie sur la ville côtière, le principal port de la région du sud-est du Donbass, est confirmé, ce sera la première grande ville ukrainienne à tomber depuis le début de l’invasion et constituera un gain stratégique pour Moscou car elle relie le territoire qu’elle contrôle dans le Donbass à la Crimée, qu’elle a annexée en 2014.

Après avoir échoué à vaincre la résistance ukrainienne dans le nord depuis le début de l’invasion ordonnée par le président Vladimir Poutine le 24 février, l’armée russe s’est recentrée sur la région du Donbass dans l’est du pays tout en poursuivant des frappes à longue portée sur d’autres parties de l’Ukraine, y compris la capitale Kiev.

Quelque quatre millions d’Ukrainiens ont fui le pays, des villes ont été détruites et des milliers ont été tués depuis le début de l’invasion.

« Les occupants seront responsables de tout ce qu’ils ont fait en Ukraine », a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky sur son compte Telegram, publiant des photos de la destruction dans son pays et la comparant aux « temps horribles » de la Seconde Guerre mondiale.

    la source :
  • Reuters