SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Les chances qu’un candidat de la Parti du Pouvoir populaire à la présidence réussisse en Corée du Sud diminuent

Kim Kun-hee, épouse de Yoon Seok-youl, candidat à la présidentielle sud-coréenne pour le Parti du pouvoir du peuple( opposition), s’est excusée publiquement dimanche d’avoir falsifié certaines de ses qualifications dans ses précédentes demandes d’emploi.

Kim a fait face à des allégations selon lesquelles elle avait falsifié certaines de ses qualifications dans ses demandes d’emploi pour des postes d’enseignante dans deux universités locales en 2007 et 2013.

« Je n’aurais pas dû le faire, en regardant en arrière, c’était tellement honteux, tout était de ma faute et de ma négligence, veuillez me pardonner », a déclaré Kim lors d’une conférence de presse.

Elle a dit « J’ai beaucoup de défauts par rapport à mon mari et j’ai très honte de mes transgressions devant mon mari Yoon Seok-yul, que j’aime et respecte. »

Elle a déclaré « J’aurai le temps de réfléchir tranquillement au reste de la campagne présidentielle et même si mon mari devient président, je ne serai fidèle qu’au rôle d’épouse ».

La décision de Kim est intervenue alors que la cote de popularité de son mari Yoon a considérablement diminué ces dernières semaines, les sondages le montrant dans une course serrée avec le candidat à la présidence du Parti démocrate au pouvoir, Lee Jae-myung.

L’autobiographie de Kim, envoyée à l’Université des femmes de Suwon en 2007, aurait contenu de fausses allégations selon lesquelles elle aurait été directrice de l’Association coréenne de l’industrie du jeu pendant trois ans à partir de 2002, mais en fait, l’Association a été créée en 2004.

Dans son autobiographie envoyée à l’Université Anyang en 2013, elle affirme avoir remporté le premier prix dans la catégorie animation pour les Korean Content Awards 2004.