SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Les déclarations d’Al-Sadr suite au bombardement d’Erbil

Dimanche, le chef du mouvement sadriste en Irak, Muqtada al-Sadr, a publié une deuxième déclaration dans le contexte du lancement par l’Iran de plusieurs missiles sur la ville d’Erbil, la capitale de la région du Kurdistan irakien.

Al-Sadr a déclaré dans sa déclaration, qu’il a postée sur Twitter : « Les autorités compétentes devraient immédiatement adresser une lettre de protestation aux Nations unies et à l’ambassadeur d’Iran, tout en prenant des garanties que cela ne se reproduira pas. »

Al-Sadr, chef du plus grand bloc du parlement irakien, a souligné que « les terres irakiennes du nord au sud et de l’est à l’ouest ne doivent pas être utilisées comme une arène pour des conflits politiques, sécuritaires et militaires. »

Et il a poursuivi : « Tout comme nous condamnons toutes les actions visant les pays voisins depuis l’intérieur de l’Irak, nous condamnons toute ingérence extérieure et tout bombardement des territoires irakiens pleinement souverains. »

Al-Sadr avait publié une déclaration peu après l’attaque au missile, soulignant qu’ « Erbil est sous le feu, la perte et la trahison, et sous la douleur de la famine… comme si les Kurdes n’étaient pas des Irakiens. »

Plusieurs missiles sont tombés, dans la nuit de samedi à dimanche, sur la ville d’Erbil, sans faire de victimes. Un groupe de missiles a atterri près du siège en construction du consulat américain et d’une station de télévision.