SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Les enfants de l’Ukraine… Une statistique « terrifiante » sur les morts et les blessés dans l’incendie de la guerre de Russie

Les autorités ukrainiennes ont accusé Moscou d’avoir causé la mort d’au moins 243 enfants et d’en avoir blessé 446 autres depuis le début de l’invasion russe le 24 février.

Selon la déclaration du bureau du procureur ukrainien, outre les décès et les blessures d’enfants, des dommages ont été causés à au moins 1 937 établissements d’enseignement en Ukraine, dont 181 ont été complètement détruits, tandis que l’invasion a causé la destruction de millions de vies, CNN a rapporté.

La déclaration a déclaré que ces chiffres ne sont « pas définitifs » ; Il n’inclut pas les victimes dans les lieux où les «hostilités réelles» se poursuivent et dans les lieux occupés par les forces russes.

L’annonce du procureur général ukrainien, mercredi, coïncide avec la Journée des enfants en Ukraine, qui tombe le 1er juin.

Sur le terrain, le chef de l’administration militaire régionale de Lougansk, Serhiy Heidi, a déclaré mercredi que les forces russes avaient « pris d’assaut » la ville orientale de Severodonetsk et « se sont positionnées au centre-ville ».

Heidi a expliqué que la Russie avait lancé mardi des attaques dans « les provinces du nord, du sud et de l’est de Severodonetsk ». Il a souligné que les Russes contrôlent désormais « la majeure partie » de la ville, selon ce que rapporte la chaîne américaine.

Il a déclaré que la Russie contrôle désormais 70% de la ville de Severodonetsk, une cible majeure des forces russes cherchant à contrôler toute la région du Donbass.

« Les Russes prennent d’assaut et se retranchent dans le centre de Severodonetsk, tout en continuant à détruire les infrastructures et les installations industrielles », a déclaré Heidi, ainsi qu’à détruire des résidences dans et autour de la ville.

Heidi a déclaré qu’une frappe aérienne russe avait touché mardi un réservoir contenant de l’acide nitrique dans une usine chimique de Severodonetsk, et que la milice séparatiste autoproclamée de la République de Louhansk avait accusé les forces ukrainiennes d’être responsables de l’explosion.

Les opérations terrestres russes sont restées étroitement ciblées, la puissance de feu étant concentrée dans un petit secteur de l’oblast de Louhansk. Les 30 et 31 mai, les combats se sont intensifiés dans les rues de Severodonetsk, les forces russes se rapprochant du centre-ville, selon le ministère britannique de la Défense.

Dans son point de presse quotidien de mercredi, le ministère a déclaré que plus de la moitié de la ville est désormais probablement occupée par les forces russes soutenues par des combattants tchétchènes.

Par ailleurs, le gouverneur ukrainien de Kharkiv, Oleh Sinihopov, a fait état de la poursuite des bombardements russes qui visaient des civils, tuant 4 personnes et en blessant sept autres, selon ce que rapporte le journal Guardian.

Dans sa mise à jour par télégramme sur l’invasion russe, il a déclaré:« Les combats se poursuivent dans la région de Kharkiv. L’ennemi se concentre sur la défense et essaie de tenir le coup. En direction d’Izyum, les occupants russes se regroupent et préparent de nouvelles tentatives offensives. Nos défenseurs gardent leurs positions et infligent des pertes à l’ennemi. La nuit dernière, les forces armées ukrainiennes ont abattu un hélicoptère russe Ka-52 Alligator ».

    la source :
  • Alhurra