SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Les États-Unis avertissent de la possibilité d’attaques « chimiques » en Ukraine

Dimanche, le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan, a exprimé l’inquiétude de son pays face aux attaques chimiques de la Russie contre l’Ukraine.

En réponse à la menace du président russe Vladimir Poutine de recourir à la force nucléaire, le conseiller américain à la sécurité nationale a déclaré : « Nous n’apportons aucun changement à la position de nos défenses nucléaires, mais nous suivons quotidiennement l’évolution de la situation. »

En ce qui concerne le soutien chinois à la Russie, Sullivan a mis en garde la Chine contre la violation des sanctions imposées à Moscou et la compensation de ses pertes dues à l’invasion de l’Ukraine.

« Nous communiquons avec la Chine pour lui dire qu’il y aura des conséquences importantes en cas de violation des sanctions contre la Russie », a déclaré Sullivan, dans une interview accordée à CNN.

Sullivan a noté que les États-Unis pensent que la Chine était au courant des plans de Poutine avant l’invasion de l’Ukraine.

« Nous surveillons la situation pour voir dans quelle mesure la Chine soutient la Russie », a-t-il déclaré.

Le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis a ajouté : « Nous ne resterons pas les bras croisés et nous ne permettrons à aucun pays de compenser la Russie pour ses pertes liées à l’invasion de l’Ukraine. »

La Chine n’a pas condamné l’invasion russe et Pékin, proche du régime du président Vladimir Poutine, refuse depuis le début de la guerre le 24 février d’utiliser le terme « invasion » et attribue le conflit aux Occidentaux et à « l’expansion » de l’OTAN.