SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2021, Monday |

Les États-Unis renouvellent la liste des sanctions en faveur de la liberté religieuse

Le département d’État américain a annoncé une mise à jour sur les pays sur la liste des sanctions pour la liberté religieuse, affirmant qu’ils ne renonceraient pas à leur engagement à défendre la liberté de religion ou de conviction pour tous et dans tous les pays.

« Chaque année, le secrétaire d’État a la responsabilité d’identifier les gouvernements et les acteurs non gouvernementaux qui méritent d’être inclus dans la liste des sanctions en vertu de la loi sur la liberté religieuse internationale pour les violations de la liberté religieuse », a déclaré le département d’État dans un communiqué.

« Aujourd’hui, la Birmanie, la République populaire de Chine, l’Érythrée, l’Iran et la République populaire démocratique de Corée, ainsi que le Pakistan, la Russie, le Tadjikistan et le Turkménistan, font partie des pays particulièrement préoccupés par leur participation ou leur apologie de violations systématiques, persistantes et flagrantes de la liberté religieuse. »

« Nous plaçons l’Algérie et les Comores ainsi que Cuba et le Nicaragua sur la liste de surveillance spéciale des gouvernements qui ont participé ou toléré de graves violations de la liberté religieuse », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Al-Shabaab, Boko Haram, l’Organisation de libération du Levant, les Houthis et l’Etat islamique, ainsi que l’Etat islamique au Sahara, l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest, le groupe Nasr al-Islam et musulmans, et les talibans figurent également sur la liste des entités particulièrement préoccupantes.