SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Les Européens sont déçus par le blocage des négociations avec Téhéran

Les négociateurs européens ont averti que les avantages de l’accord nucléaire de 2015 seraient perdus en « semaines » plutôt qu’en « mois », après l’annonce d’une pause dans les négociations nucléaires de Vienne vendredi, selon des représentants de l’Allemagne, de la France et de la Grande-Bretagne.

La troïka européenne a qualifié de « décevante » la pause dans le septième cycle de négociations, après que le négociateur en chef de l’Iran, Ali Bagheri Kani, a décidé de retourner à Téhéran pour des consultations. Bagheri Kani a déclaré que les pourparlers reprendraient dans « quelques jours », selon les médias d’État iraniens.

Et les négociateurs européens ont déclaré dans un communiqué : « Nous respectons la décision du négociateur en chef Bagheri Kani de retourner à Téhéran aujourd’hui pour des consultations, bien que cela apporte une pause décevante dans les négociations. »

« Il n’a pas fallu des semaines pour que les avantages essentiels du plan d’action global conjoint de non-prolifération soient perdus », ont ajouté les négociateurs, précisant que le programme nucléaire iranien « est maintenant plus avancé qu’il ne l’a jamais été. »

« Il y a eu quelques progrès techniques au cours des dernières 24 heures, mais cela nous rapproche du point où les pourparlers se sont arrêtés en juin », a poursuivi le communiqué.

Les représentants des États-Unis – qui ont abandonné l’accord sous l’administration de Donald Trump – et les autres parties à l’accord ont poursuivi les négociations dans la capitale autrichienne pour le septième cycle de discussions visant à sauver le plan d’action global conjoint, début décembre.