SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Les exportations de céréales de l’Ukraine via la Pologne et la Roumanie sont confrontées à des problèmes

Le vice-ministre ukrainien des affaires étrangères a déclaré dimanche que son pays avait ouvert deux routes via la Pologne et la Roumanie pour exporter des céréales afin d’éviter une crise alimentaire mondiale, mais des problèmes ont ralenti la chaîne d’approvisionnement.

Il a ajouté que la sécurité alimentaire mondiale est menacée parce que l’invasion de l’Ukraine par la Russie a interrompu les exportations de céréales de Kiev via la mer Noire, ce qui a provoqué d’importantes pénuries et des prix élevés.

Quatrième exportateur mondial de céréales, l’Ukraine affirme disposer d’environ 30 millions de tonnes de céréales stockées sur les terres qu’elle contrôle et tente de les expédier par voie routière, fluviale ou ferroviaire.

Et il a déclaré que l’Ukraine était en pourparlers avec des pays de la région balte afin d’ajouter un troisième corridor pour les exportations alimentaires.

Il n’a pas donné de détails sur la quantité de céréales qui a effectivement circulé ou qui circulera le long de ces routes.

« Ces voies ne sont pas idéales car elles provoquent certains problèmes, mais nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour développer ces voies », a-t-il déclaré à Reuters en marge d’un sommet sur la sécurité en Asie.

Moscou, qui décrit la guerre comme une opération militaire spéciale et nie avoir frappé des cibles civiles ou agricoles, attribue aux sanctions occidentales contre la Russie et aux mines navales plantées par l’Ukraine la baisse des exportations alimentaires et la hausse des prix. La Russie est également un grand exportateur de céréales.

La guerre en Ukraine a dominé le sommet sur la sécurité en Asie. S’adressant aux délégués par vidéo samedi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que le soutien de leurs pays était nécessaire non seulement pour vaincre l’invasion russe mais aussi pour maintenir l’ordre fondé sur des règles.

    la source :
  • Reuters