SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Les factions iraniennes remettent à nouveau en question le résultat des élections irakiennes : nous voulons des preuves

Les factions irakiennes et les partis affiliés à la Mobilisation populaire en Irak, qui sont dans l’orbite de l’Iran, ont renouvelé leur scepticisme quant aux résultats des élections législatives du 10 octobre dans le pays.

Depuis la baisse significative du nombre de sièges parlementaires qu’ils ont remportés, ses partis, connus sous le nom de « cadre de coordination », ont constamment remis en question la transparence des droits électoraux, qui s’est avérée être une avancée significative du mouvement sadriste, avec près de 70 sièges.

Mardi soir, elle a également réitéré sa position. Le Cadre de coordination chiite a confirmé que les négociations ne seraient pas négociées avant d’avoir corrigé ce qu’il a décrit comme les « confusions » de la Haute Commission électorale.

Il a également appelé à des preuves juridiques de tout résultat final, à la suite de la réponse à tous les appels et objections déposés.

Le cadre de coordination est composé de plusieurs alliances : l’Alliance Fatah dirigée par Hadi al-Ameri, la coalition des « Forces de l’État » dirigée par Haider al-Abadi, ainsi que « l’État de droit » dirigé par Nouri al-Maliki.

Une attaque féroce.

La Commission avait précédemment annoncé qu’elle faisait l’objet d’attaques féroces, confirmant la transparence du processus électoral.
Le gouvernement dirigé par Mustafa al-Kadhimi a souligné à plusieurs reprises l’intégrité du processus électoral, soulignant que les objections aux résultats des élections sont un droit garanti à tous dans les cadres juridiques spécifiques.

Ces derniers jours, cependant, toutes les assurances des autorités compétentes n’ont pas calmé les partisans des soi-disant factions étatiques, qui ont subi un coup dur lors des élections.

Après avoir été la deuxième force de l’ancien parlement avec 48 sièges, le puissant allié de Téhéran n’a remporté qu’environ 15 sièges aux élections, selon les résultats préliminaires.

Mardi, des centaines de partisans de la foule ont organisé un sit-in près de la Zone verte dans le centre de Bagdad pour protester contre « ce qu’ils ont dit être de la fraude » lors des élections législatives anticipées.

    la source :
  • alarabiya