SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Les « forces israéliennes » ont tué deux jeunes hommes en Cisjordanie

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré jeudi que les forces israéliennes avaient tué deux jeunes Palestiniens lors de raids en Cisjordanie que l’armée israélienne a qualifiés d’« activités antiterroristes ».

Il s’agit du dernier épisode d’une série de violences qui dure depuis deux semaines et qui a eu lieu avant l’aube dans deux villes du gouvernorat de Jénine, où les habitants ont déclaré que les forces israéliennes avaient procédé à des arrestations.

Un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que les soldats « ont riposté à balles réelles » après que « des dizaines de Palestiniens aient violemment attaqué les soldats, tiré sur les forces et lancé des engins explosifs sur eux, menaçant leur sécurité ».

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré que quatre autres Palestiniens avaient été blessés. Aucune victime ou blessé israélien n’a été signalé.

L’armée israélienne a intensifié ses raids en Cisjordanie suite aux attaques de deux Palestiniens de Cisjordanie et de trois Arabes israéliens qui ont tué 14 personnes en Israël depuis fin mars.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré qu’il n’y aurait aucune restriction sur les forces de sécurité dans la lutte contre ce qu’il a appelé une « nouvelle vague de terrorisme ».

Les forces israéliennes ont tué au moins 25 Palestiniens depuis janvier.

Des soldats israéliens ont été tués mercredi trois Palestiniens en Cisjordanie, dont un adolescent et un avocat anti-implantation, déclenchant des manifestations à Ramallah et à Bethléem jeudi.

Hussein al-Sheikh, un haut responsable de l’Autorité palestinienne, a déclaré sur Twitter:« Tout cela se produit quotidiennement devant et à l’écoute de la communauté internationale, qui a perdu sa crédibilité en raison de son silence ».

Et des groupes armés palestiniens ont menacé de se venger.

Les dirigeants du mouvement avaient laissé entendre que ce que faisait l’armée israélienne pourrait déclencher des attaques à la roquette depuis Gaza.

Les tensions ont augmenté en Israël et dans les territoires palestiniens occupés alors que le Ramadan coïncide avec la fête juive de la Pâque cette année.

L’année dernière, le Ramadan a été témoin d’affrontements nocturnes entre les Palestiniens et les forces de police israéliennes.

Les menaces d’expulsion des habitants de Jérusalem-Est et les raids de la police sur la mosquée Al-Aqsa ont déclenché une guerre de 11 jours entre Israël et Gaza qui a tué plus de 250 Palestiniens et 13 Israéliens.

    la source :
  • Reuters